23/10/2014

Je suis né un jour bleu, de Daniel Tammet

Je suis né un jour bleu : À l'intérieur du cerveau extraordinaire d'un savant autiste

Daniel Tammet



Coup de



« Je suis né le 31 janvier 1979. Un mercredi. Je le sais parce que dans mon esprit, le 31 janvier 1979 est bleu. » Daniel Tammet est un autiste savant aux capacités hors du commun, un génie des nombres.
Il a ainsi mémorisé les 22 514 premières décimales de pi, parle sept langues et a appris l'islandais en quatre jours. Pour lui, les nombres sont des formes et des couleurs.
Dans ce témoignage plein d'espoir, il explique comment il a mis toute son énergie pour sortir de ces ténèbres qui l'ont longtemps coupé du monde et comment il a réussi à se socialiser. Un voyage en couleur qui entrouvre la prison de l'autisme.


Je suis né un jour bleu est le premier livre que je lis de Daniel Tammet. C'est un témoignage où l'auteur décrit une grande partie de sa vie, avec les conséquences qu'implique d'être atteint du syndrome d'Asperger, une forme assez forte d'autisme.
Daniel Tammet est l'aîné de neuf enfants, issu d'une famille peu aisé du sud de l'Angleterre. Il est diagnostiqué autiste Asperger à 29 ans, les particularités de cet autisme est d'avoir des capacités de communication relativement « normales », ce qui différencie l'Asperger des autres formes d'autismes, mais aussi de développer très souvent une synesthésie et des aptitudes extraordinaires dans tout ce qui est nombres et langues.
L'Asperger peut être un autisme moins lourd que certains, il reste quand même très dur de vivre avec cette particularité au quotidien, différents selon chacun. Sa différence va générer des épreuves auxquelles il devra s'accommoder, comme l'incompréhension des personnes et sa propre incompréhension du monde qui l'entoure, son hyper-sensibilité... Souvent, ce sont les nombres qui vont l'aider à faire face : se calmer dans des situations de crises, comprendre et ressentir de l'empathie vis-à-vis des émotions de ses proches.
Avec Je suis né un jour bleu, Daniel Tammet réussit à entraîner le lecteur dans son monde si particulier. De

sa naissance jusqu'à l'âge adulte, on suit sa vie de famille, sa vie amoureuse, ses craintes devant des événements imprévus ou les faits quotidiens de la vie de tous les jours, car même les plus petits détails peuvent se révéler ardus (retrouver son chemin, faire ses lacets...). La grande force de Daniel Tammet est de retranscrire son expérience et son vécue, de pouvoir nous entraîner dans l'univers très particulier vécus par un savant autiste, un monde qui n'est pas facilement abordable, et difficilement compris par les chercheurs.
Pour aider la science et pour mieux faire comprendre l'univers de l'autisme, Daniel Tammet a accepté de tourner un film, de répondre aux questions de scientifiques, et de nous ouvrir les portes de son esprit grâce à ses livres. Ses facultés sont étonnantes : il parle douze langues couramment (dont le français, l'espagnol, l'espéranto), il a inventé sa propre langue, le Mänti, a appris l'islandais en une semaine, a récité les 22 514 décimales de Pi en 5 heures... Mais sa plus grande faculté est de pouvoir expliquer ce qui se passe en lui !
Je ne sais pas si j'arriverais à retranscrire exactement les sentiments que ce témoignage a suscité en moi, mais simplement l'histoire de Daniel Tammet est passionnante et touchante ! Ses expériences, ses différences, ses capacités et ses difficultés, il réussit à tout retranscrire avec passion et sensibilité. Peut-être atteint d'autisme, mais il a la chance d'être indépendant et de pouvoir mener sa vie comme il l'entend, Daniel Tammet sait sensibiliser à cette « maladie » qui peut s'avérer très grave, que ce soit pour la personne elle-même ou pour son entourage. Mais il montre aussi qu'on peut être autiste et heureux, que l'on peut réussir à trouver sa place dans la vie, malgré les handicaps, malgré les différences, malgré le poids du regard des autres.
Cette autobiographie est véritablement bouleversante, elle permet de mieux se rendre compte du chemin traversée, mais aussi et surtout l'espoir et l'amour sont vraiment présents tout au long du livre. Daniel Tammet sait y faire pour partager son envie de vivre, de mieux se comprendre et le monde qui l'entoure, de pouvoir évoluer mais aussi l'amour de son entourage, ses parents sans qui il ne serait peut-être pas arrivé là, sans les amis qui l'ont aidé...
Je suis né un jour bleu est un témoignage fascinant et bouleversant, je ne peux que vous le recommander vivement !



Logo Livraddict

8 commentaires:

  1. Ca a l'air d'être un roman très poignant. Je ne connaissais pas du tout je l'avoue mais je te remercie pour cette découverte.

    RépondreSupprimer
  2. Je connais de nom et j'aimerais le lire à l'occasion ! Un détail par contre : "[Asperger se définit par] mais aussi une synesthésie et des aptitudes extraordinaires dans tout ce qui est nombres et langues." => Peut-être est-ce simplement ta phrase qui est ambiguë, mais tous les Asperger n'ont pas de faculté extraordinaire pour les nombres ou les langues - tout comme une majorité d'autistes ne deviennent pas de grands savants, leur intelligence est différente donc ne leur permet pas forcément d'avoir ni ambition ni d'être parfaitement intégrés aux normes sociales et professionnelles. :) Il y en a même qui sont carrément le contraire, qui ne développent aucun de ces deux domaines et n'y ont pas de facilité, voire détestent les Maths ! Daniel Tammet a l'air d'être véritablement extraordinaire en ce sens, mais cela n'enlève pas non plus l'intérêt de ce livre. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être une phrase qui aurait besoin d'être réécrite, effectivement :). C'est une chronique qui date de mon ancien blog et que j'e n'ai pas pris le temps de retoucher ^^.
      C'est une personne qui est vraiment extraordinaire, au vu de ses livres en tout cas :) !

      Supprimer
  3. J'avais très envie de lire ce livre, et ton avis me le confirme!!

    RépondreSupprimer
  4. Je ne lis pas trop de témoignage, mais vu ce que tu en dis, celui-ci a l'air vraiment intéressant :)

    RépondreSupprimer
  5. Coup de coeur, carrément ? Et bien, ma poupette, on ne peut pas dire que ta chronique ne soit pas tentante : je n'ai qu'une envie, là maintenant, c'est de me jeter sur ce livre :)

    RépondreSupprimer
  6. Ton avis ne fait que confirmer qu'il faut à tout prix que je lise ce livre !

    RépondreSupprimer
  7. J'avais adooooooooré ce livre-là!!! <3

    RépondreSupprimer

Vous êtes bien sur la messagerie du Chat, merci de laisser une petite patte de votre passage !