22/12/2014

La Conjuration Primitive, de Maxime Chattam

La Conjuration Primitive

Maxime Chattam




Et si seul le Mal pouvait combattre le Mal ?
Une véritable épidémie de meurtres ravage la France. Plus que des rituels, les scènes de crimes sont un langage. Et les morts semblent se répondre d'un endroit à l'autre.
Plusieurs tueurs sont-ils à l'œuvre ? Se connaissent-ils ? Et si c'était un jeu ?
Mais très vite, l'hexagone ne leur suffit plus : l'Europe entière devient l'enjeu de leur monstrueuse compétition.
Pour essayer de mettre fin à cette escalade dans l'horreur, une brigade de gendarmerie pas tout à fait comme les autres et un célèbre profiler, appelé en renfort pour tenter de comprendre.
De Paris à Québec en passant par la Pologne et l'Écosse, Maxime Chattam nous plonge dans cette terrifiante Conjuration Primitive, qui explore les pires déviances de la nature humaine.



Enfin, un nouveau livre de Maxime Chattam, et surtout un Thriller, le genre où cet auteur excelle, même si j'aime bien le lire également en fantastique. La Conjuration Primitive est en passe de devenir un de mes livres préférés (comment ça, Joshua Brolin y fait une apparition ? Non, non, ça ne joue pas du tout...)
En France, une épidémie de meurtres semble se propager. Très vite, cela se propage hors du pays pour aller dans les pays voisins. Chaque meurtre est signé d'un *e mystérieux. Ce symbole est-il le signe que les meurtriers se rassemblent, se connaissent ? Un signe de ralliement, de reconnaissance ? Le symbole d'un club sélect de tueur ?

« - Le plus grand nombre dicte les codes, les lois, mais si demain les tueurs en série sont plus nombreux que nous, alors les monstres, ce sera nous. »

On suit principalement les meurtres du Fantôme, violant, étranglant et réanimant ses victimes jusqu'à leur mort ; il y a la Bête, qui semble dévorer ses victimes avec une mâchoire monstrueuse. A ces deux-là s'ajoute des photos à caractère pédophile, mais aussi les actes de violence d'un squatter. A chaque fois, le symbole *e est là...
Alexis Timée est adjudant à la Gendarmerie Nationale de Paris. Avec ses collaborateurs, Ludivine Vancker et Segnon Dabo, il va tout tenter pour résoudre cette vague de crimes. Dépassé par les événements, il va solliciter l'aide de Richard Mikélis, un criminologue, pour tenter de comprendre ce qui se trame dans la tête des meurtriers.
La Conjuration Primitive se classe définitivement parmi mes préférés de Maxime Chattam, avec la Trilogie du Mal et Le Diptyque du Temps. Évidemment, c'est dur de passer au-dessus de la Trilogie du Mal, mais ce dernier roman tient vraiment toutes ses promesses de qualité !
Découpé en trois partis : Lui, Elle et Eux, on commence par suivre Alexis, puis Ludivine, et enfin on finit avec les conclusions de Richard Mikélis. Des personnages toujours aussi intéressants ! Alexis, comme beaucoup de policier que l'on retrouve dans les Thrillers, est très bon professionnellement, même excellent. Il a cependant ses failles et ses doutes, il est beaucoup moins sûr de lui dans sa vie personnelle. Ludivine est l'un des personnages que j'ai préféré, elle est vive, elle se repose à la fois sur les techniques et sur son instinct. Tout comme Alexis, elle a une fragilité au niveau émotionnelle, qu'elle répugne à montrer. Et surtout, j'ai apprécié le fait qu'elle ait fait des arts martiaux (notamment du Krav Maga), ce qui lui donne un autre point commun avec Annabelle dans La Trilogie du Mal. Enfin, Mikélis. Un autre de mes personnages préférés, car il ressemble beaucoup à Joshua Brolin. La même faculté à comprendre et à traquer les tueurs, à se mettre dans leur tête, à mettre leur instinct de prédateur dans la chasse.

« Elle sut qu'il était à l'image de Mikelis en tout point : capable de comprendre les pires des hommes, de se mettre à leur place, pour anticiper, pour les traquer.
Ludivine réalisa alors qu'il existait quelques rares spécimens de ce genre. Des prédateurs de prédateurs.
»

Et justement, en parlant de Joshua Brolin : nombreux était les fans de La Trilogie du Mal à avoir hurlé de joie en apprenant qu'il ferait une apparition dans La Conjuration Primitive. Juste un bref passage, mais le revoir a fait du bien à mon cœur d'artichaut ! A part ça, j'espère qu'il nous sera donné la possibilité de le revoir ultérieurement. Peut-être dans un nouveau roman qui lui sera consacré, pour expliquer comment son chemin a croisé les protagonistes de La Conjuration Primitive ? Et, apparemment, Maxime Chattam n'en a pas tout à fait finis avec ses héros, donc peut-être que Brolin refera une autre apparition, qui sait !
Sombre, noir, avec une angoisse permanente tout au long du récit, Maxime Chattam frappe de nouveau très fort ! Tout comme après la lecture d'In Tenebris et les peurs qu'un tueur ne rentre chez moi pour m'enlever etc, j'ai de nouveau eu peur que le Mal ne rentre chez moi ! Maxime Chattam fait ressortir ce qu'il y a de plus noir dans le genre humain, ce qui rend à chaque fois notre vision du monde très pessimiste et dénué d'espoir. Le don de Maxime Chattam est de faire ressortir cette noirceur, mais aussi de nous y rendre complétement accro. Il décrit la violence et la façon dont elle se répand de manière très clinique, à la fois psychologique et sociologique, ce qui la rend très présente et effrayante.
Vous l'aurez compris, un nouveau thriller qui fait mouche, une nouvelle fois !




Parce que l'humanité n'a pas fini d'engendrer des parias, des détraqués, des épaves, et des pauvres types, et qu'ils comprendront qu'en se rassemblant ils deviendront une force.
Ils ne peuvent se soigner, car ils ne sont pas malades au sens médical, ils sont différents, ils se sont construits sur leurs déviances et rien ne peut plus les faire changer désormais. Plus la société prendra conscience qu'ils sont nombreux et incurables, plus elle se radicalisera. Et plus ils seront acculés à s'unir pour ne pas périr. [...]
Ils sont là, tout autour de nous, ils s'organisent, dans l'ombre, le silence. Ils sont invisibles, et nous n'avons pour les traquer que l'empreinte de leur existence : leurs crimes.



La Conjuration Primitive
La patience du Diable

 
Logo Livraddict

8 commentaires:

  1. Ahhh ça me donne déjà envie de finir la trilogie du Mal avant de me lancer dans une nouvelle saga de Chattam :)

    RépondreSupprimer
  2. Ca fait longtemps que je n'ai pas lu de romans de l'auteur mais il faudrait que j'y revienne.

    RépondreSupprimer
  3. Je n'ai lu qu'une nouvelle de Maxime Chattam, mais je l'avais bien aimée! En tout cas, tu donnes envie avec celui là !

    RépondreSupprimer
  4. Chattam fait très trèèèès souvent mouche :) Il faut absolument que je le lise celui-là ! :)

    RépondreSupprimer
  5. Je n'ai jamais lu de Chattam, ce n'est pourtant pas faute d'en entendre du bien ! Nul doute que les fans de thrillers vont sauter dessus après avoir lu ta chronique ;) Quant à moi, je débuterai plutôt par "Autre-Monde" ^^ Merci :)

    RépondreSupprimer
  6. J'adore Chattam pour sa saga Autre-Monde, mais j'avoue que je n'ai pas totalement adhéré à la Conjuration Primitive, l'idée était vraiment bien, mais pour le reste, je suis complètement passée à côté. Mouais !

    RépondreSupprimer
  7. J'avais adoré aussi comme tous les Chattam de toute façon ^^ Vite janvier pour son nouveau roman !!!!

    RépondreSupprimer

Vous êtes bien sur la messagerie du Chat, merci de laisser une petite patte de votre passage !