08/03/2015

Les Enfants de la Terre, Tome 1, de Jean M. Auel

Les Enfants de la Terre, Tome 1
Le Clan de l'Ours des Cavernes

Jean M. Auel



Il y a 35 000 ans, une longue période glaciaire s'achève et la Terre commence à se réchauffer.
Lentement, durant des millénaires, l'homme s'est peu à peu dégagé de la bête et il apparaît à peu près tel qu'il est aujourd'hui. Il connaît l'outil, le feu, le vêtement. Il fabrique des armes pour chasser, aménage des grottes pour s'abriter. Dans le chaos de la nature, il est parvenu à créer un peu d'harmonie.
En ces premiers temps du monde, Ayla, une fillette de cinq ans, échappe à un tremblement de terre et se sort des griffes d'un lion pour se réfugier auprès d'un clan étranger. On l'adopte. Très vite, les gestes et les paroles d'Ayla suscitent l'étonnement et l'inquiétude.



Une saga sur la préhistoire et l'évolution humaine, un véritable bond dans le passé.
Jean M. Auel plante l'action des Enfants de la Terre en Europe, il y a environ 30 000 ans, à cette époque où l'Homme de Néandertal cohabite avec l'Homo Sapiens.
Ayla, une Cro-Magnon, a 5 ans lorsqu'elle perd ses parents et se retrouve à errer. Presque morte, elle est retrouvée par le Clan, des Néandertaliens. Iza, la guérisseuse, obtient l'autorisation de Brun, le chef du clan, de recueillir la fillette et de l'élever. Les « Têtes Plates » (les Néandertaliens) et les « Autres » (Cro-Magnon) ont beaucoup apprendre des uns et des autres. Les Néandertaliens sont incapables de parler et de comprendre le langage des Autres, mais ils disposent en revanche d'un langage non-verbal très développé, qui repose essentiellement sur des mouvements de bras, de mains et d'expressions. Les différences physiques sont importantes, mais ce sont surtout les différences comportementales qui font toutes la différence. Les coutumes du Clan impliquent notamment de ne pas rire, une nette séparation des hommes et des femmes : pour les hommes, les armes et la chasse ; pour les femmes, le foyer et les femmes. C'est ancré dans leurs gênes, ils ont une mémoire héréditaire importante qui remonte à des générations. Ayla va devoir oublier tout ce qu'elle sait pour apprendre un nouveau langage, des nouvelles coutumes et comment vivre avec son nouveau peuple.
Le Clan de l'Ours des Caverne présente le développement d'Ayla, un véritable parcours d'initiation. Elle grandit, devient une jeune femme, ce qui lui permet de connaître chaque aspect de la vie dans le Clan. Elle comprend de mieux en mieux le langage, les différents moyens de se procurer de la nourriture, les relations sociales, ce qui est interdit ou pas, sa place au milieu de chacun des personnages. Ce qu'elle n'apprécie pas, c'est la place de la femme, à laquelle elle a beaucoup de mal à s'habituer. Les femmes ne peuvent pas chasser ni même toucher une arme, être dévouées aux hommes en toutes occasions... Ce qui donnera lieu à des tensions, notamment avec Broud, le fils du chef du Clan.
Dès ce premier tome, Jean M. Auel présente des personnages captivants et intéressants, tous différents les uns des autres. Ayla, bien sûr, pour commencer. Gamine attachante, on s'attache de plus en plus au fur et à mesure qu'on la voit grandir. D'une « espèce » différente, elle sait s'adapter aux mœurs différentes de son nouveau peuple, même si c'est très difficile d'intégrer les codes propres aux hommes de Néandertal. Il y a aura des tensions, des frictions, elle va travailler dur pour pouvoir s'intégrer, ce qui n'est pas toujours franchement gagné. Notamment avec Broud, qui la voit comme insolente, une perversion dans son monde bien ordonné. Il ne manquera pas une occasion de la brimer et de la battre. La haine entre les deux personnages est très forte, et nous ne pouvons que haïr ce personnage également ! Mais heureusement, il y en a qui rattrape tout, comme Iza. C'est la guérisseuse du clan, issue d'une lignée très prestigieuse et qui a pris le risque d'adopter la petite fille des Autres. C'est une femme généreuse, aimante, un des meilleurs de la saga ! Brun est un bon chef, qui n'hésite pas à faire ce qui est juste, mais qui se montre également compréhensif et juste. Mais mon préféré reste Creb. C'est le Mog-Ur, le sorcier, et frère d'Iza. Malformé, il aurait dû être tué à la naissance, mais il a eu la chance de survivre. Il est très proche d'Ayla, qui voit en lui un père. Touchant, c'est définitivement un des plus intéressants du Clan de l'Ours des Cavernes.
Un premier tome qui nous embarque dans un monde totalement à part. Pour écrire Les Enfants de la Terre, Jean M. Auel s'est largement documentée, notamment avec de nombreux documents en paléoanthropologie et en préhistoire qui ont été reconnus par des experts et par la communauté scientifique. Des éléments restent à prouver, des dates se chevauchent, mais tout cela n'est pas en contradiction avec ce que nous connaissons actuellement de cette époque. Bien que romancé, Les Enfants de la Terre est une excellente série, qui nous fait vivre à la fois une belle histoire, mais aussi un moment d'histoire. On s'immerge dans la Préhistoire, que ce soit avec des faits connus ou non. Cela nous permet de nous rendre compte de cette époque, comment était la vie, avec les animaux, les plantes et les gens qu'on pouvait y trouver, ce qui diffère de quelques idées préconçues que l'on aurait pu avoir.
Un premier tome excellent, à lire absolument !



Les Enfants de la Terre, Tome 1 : Le Clan de l'Ours des Cavernes
Les Enfants de la Terre, Tome 2 : La vallée des chevaux
Les Enfants de la Terre, Tome 3 : Les Chasseurs de mammouths
Les Enfants de la Terre, Tome 4 : Le Grand Voyage
Les Enfants de la Terre, Tome 5 : Les Refuges de Pierre
Les Enfants de la Terre, Tome 6 : Le Pays des grottes sacrées



Logo Livraddict

13 commentaires:

  1. J'avais beaucoup aimé ce premier tome! Je n'ai pas poursuivi la série, mais je ne sais même pas pourquoi à vrai dire... La faute à une PAL débordante sans doute...

    RépondreSupprimer
  2. J'adore cette série aussi !! Je l'ai lu il y a plus de 10 ans mais je la relis tjs avec autant de plaisir !

    RépondreSupprimer
  3. J'ai tenté un jour mais je n'accroche pas du tout à la période du coup je ne l'ai jamais fini et j'ai vendu tous les autres que j'avais.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dommage :( ! Mais ça ne peut pas plaire à tous !

      Supprimer
  4. J'ai eu un véritable coup de cœur pour ce premier tome, comme tu dis très documenté et bien romancé avec en plus des personnages forts et tous intéressants.
    Puis il faut dire aussi que c'est magnifiquement écrit.
    Il te faut la suite maintenant ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh j'ai déjà tout lu et pratiquement tout chroniqué sur mon ancien blog. Il faut juste que je rattrape mon retard ici ;) !
      Je suis contente que tu ait aimé également !

      Supprimer
  5. C'est un auteur que j'aimerais vraiment lire :)

    RépondreSupprimer
  6. Il a l'air vraiment pas mal :) merci pour la découverte !

    RépondreSupprimer
  7. Je l'ai lu il y a très longtemps mais j'en garde un excellent souvenir! Je n'ai toujours pas fini la saga par contre, il faudrait que je prenne le temps de le faire...

    RépondreSupprimer
  8. Si je n'avais pas trop de saga en cours j'aurais déjà cédé à celle-ci ! Je vais me dépêcher d'en terminer quelques-unes pour enfin découvrir cette lecture, depuis trop longtemps retardée ^^ Cette époque n'est pas fréquemment racontée dans les romans, et ta chronique me donne vraiment envie ! Merci :)

    RépondreSupprimer
  9. J'ai lu ce premier tome il y a des lustres, douze ans déjà. J'étais clairement trop jeune pour cette lecture (pourtant recommandée par un libraire, qui avait connaissance de mon âge) mais j'avais adoré l'aspect historique de l'histoire. Je me suis finalement arrêtée au tome 2.

    RépondreSupprimer

Vous êtes bien sur la messagerie du Chat, merci de laisser une petite patte de votre passage !