22/06/2016

Fredrik Beier, Tome 1, de Ingar Johnsrud

Fredrik Beier, Tome 1
Les adeptes


Ingar Johnsrud




Pour le commissaire Fredrik Beier, cette affaire s'annonçait comme une simple enquête de routine, dans sa vie monotone et procédurière : la disparition d'une jeune femme et de son fils, membres tous deux d'un groupe de fondamentalistes chrétiens, baptisé " La Lumière de Dieu ".
A ce détail près qu'il s'agissait de la fille de Kari Lise Wetre, une femme politique charismatique et très en vue au sein du parti social-démocrate norvégien. Et que ladite "Lumière de dieu", engagée dans une apparente vendetta religieuse, se révèle servir de paravent à de monstrueuses expérimentations sur des sujets humains, dans le cadre de recherches scientifiques visant à perpétuer la pureté de la race blanche.


Merci à Robert Laffont !
Le commissaire Fredrik Beier devait travailler sur une affaire en apparence toute simple et classique : la disparition d'une jeune femme et de son fils. Mais en fouillant, il découvre que non seulement ils faisaient partis d'un groupe chrétien appelé « La Lumière de Dieu », mais aussi que c'est la fille d'une femme politique, à la tête du parti démocrate. Mais sous les airs innocents de ce groupe chrétien, il servirait en réalité à des expérimentations sur des êtres humains, visant à assurer la domination et la pureté de la « race blanche ». En plus de cette plongée dans la religion et l'expérimentation, Fredrik Beier doit en plus faire face à un sniper sans visage, à la collaboration avec l'Allemagne pendant la Seconde Guerre Mondiale, mais également à certains freins issus de ses collaborateurs.
Les Adeptes est une nouvelle lecture excellente de la part de la Bête Noire : que ce soit les différents thèmes abordés, la construction de l'enquête, le style de l'auteur, j'ai été emportée du début à la fin. Je pense que ceux qui ont appréciés la trilogie Millénium de Stieg Larsson devrait également appréciés Les Adeptes !
L'enquête se corse dès le début, avec notamment l'obligation d'avancer prudemment à cause du retentissement politique, mais aussi à cause du passé du pays. Ingar Johnsrud va se concentrer sur l'enquête principale de Fredrik Beier, tout en insérant quelques chapitres sur le passé, permettant d'élucider peu à peu quelques zones d'ombres.
Je tiens à signaler malgré tout que Les Adeptes est un roman assez complexe : il faut tout d'abord se souvenir de tous les noms à sonorité suédoise, mais aussi pouvoir se rappeler de tous les faits et autres petits détails qui émaillent l'enquête. Une fois pris par l'intrigue, c'est du bonheur ! Beaucoup de personnages, de nombreux rebondissements, des bonds entre le présent et le passé, et une intrigue complexe. Pour ce qui est des personnages, j'ai particulièrement apprécié celui de Kafa Iqbal, une jeune femme volontaire, capable et intéressante. J'ai eu au début plus de mal avec Fredrik Beier, mais il se dévoile peu à peu et devient plus intéressant au fil des pages.
Les Adeptes se finit avec une fin pour le moins ouverte, afin de nous préparer au second tome, que j'ai hâte de lire !



Fredrik Beier, Tome 1 : Les adeptes
Fredrik Beier, Tome 2 : Les survivants




Challenge : 50 romans en 2016

21 commentaires:

  1. J'ai vu passer le livre je ne sais plus où mais contente de voir qu'il vaut le coup.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une lecture très intéressante en effet :)

      Supprimer
  2. Pour les noms à sonorité suédoise j’te comprends tellement! Mdrrrr J’arrive de l’Islande où je n’ai absolument rien compris! ^^ Et je sors d’un roman avec des prénoms islandais qui se ressemblent tous et qui font en moyenne 15 lettres, pffff ha ha ha
    En tout cas ton roman il a l’air vraiment bien, avec une tonnes de rebondissements, comme j’aime...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un peu de mal au début, et puis après ca se passe tout seul ;). Sinon, je te le conseille !

      Supprimer
  3. Se souvenir des noms des personnages quand ils différent beaucoup de ce qu'on a l'habitude de voir, c'est parfois compliqué c'est clair ! ^^
    Moi dans ces cas là, je prends des notes pendant ma lecture histoire de me souvenir de qui est qui sans avoir à relire les pages d'avant. Enfin j'imagine que je suis loin d'être la seule à faire ça ^^

    J'ai bien aimé Millénium mais je ne suis pas fan des intrigues trop trop complexes. Non pas que je cherche la facilité mais quand l'histoire me dépasse, j'ai du mal à adhérer à 100 %... :-/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un peu de mal au début pour les noms, mais après il n'y a plus de problème une fois qu'on est habitués ;)

      Supprimer
  4. J'ai adoré Millénium donc je garde ce titre en mémoire ! je trouve la couverture très flippante en plus !

    RépondreSupprimer
  5. Ahh ça a l'air sympa mais j'essaye d'éviter de me lancer dans des nouvelles sagas :)

    RépondreSupprimer
  6. Si l'intrigue est trop complexe, ce n'est pas ce qu'il me faut en ce moment XD. Et puis les noms qu'on ne retient pas, il n'y a rien de plus agaçant (déjà que je ne retiens pas les noms simples, alors là).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est complexe, mais ce n'est pas insurmontable ne t'en fait pas ;)

      Supprimer
  7. Ah, l'éternel problème des noms à coucher dehors… J'ai du mal avec ça ! Je ne fais pas parti de celles et ceux qui ont complètement craqué pour la saga Millénium, du coup je suis un peu dubitative pour ce titre-là ^^ Mais qui sait, au hasard d'une rencontre, dans un rayon... Car j'aime quand même mettre ma mémoire à rude épreuve ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu n'est pas plus convaincue que ça, mieux vaudrait l'emprunter ;)

      Supprimer
  8. J'ai vu passer ce livre plusieurs fois et il m'intriguait pas mal. Je vais certainement me pencher un peu plus dessus vu ton avis. =)

    RépondreSupprimer
  9. Je l'ai déjà repéré mais ta mention à la fin ouverte me freine un peu... J'aime pas les fins ouvertes... grrr

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ou alors il suffit d'attendre que la suite sorte ;)

      Supprimer
  10. Cela fait très longtemps que je n'ai pas lu de polar, mais en général, j'aime beaucoup ceux qui viennent du nord!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que celui-ci te plaira :) !

      Supprimer
  11. J'ai beaucoup aimé moi aussi, j'ai dévoré ce roman !

    RépondreSupprimer

Vous êtes bien sur la messagerie du Chat, merci de laisser une petite patte de votre passage !