26/10/2018

Magnifica, de Maria Rosaria Valentini

Magnifica - Maria Rosaria Valentini



Denoël
23 Août 2018
21.00 €







Années 50. Dans un petit village des Abruzzes.
La jeune Ada Maria est la fille d'un couple sans amour. Son père, Aniceto, passe le plus clair de son temps avec Teresina, sa maîtresse, ou enfermé dans son atelier de taxidermiste. Eufrasia se contente d'être mère et de noyer sa fragilité dans les soins qu'elle apporte à ses enfants. Lorsqu'elle meurt prématurément, Teresina prend peu à peu sa place dans la maison.
La jeune Ada Maria s'occupe alors de son frère en s'efforçant d'ignorer Teresina. C'est pourtant dans ce quotidien en dehors du temps, rythmé par la couleur des frondaisons, la succession des naissances et des deuils, que l'Histoire fait un jour irruption.
Dans un bois avoisinant le village, Ada Maria aperçoit un jour une ombre. Il s'agit d'un homme, hagard, désorienté, il n'a jamais quitté la cabane où il s'est réfugié à la fin de la guerre. Il est allemand. Les deux êtres vont se rapprocher.
De cet amour naîtra une petite fille aux yeux clairs et à la peau diaphane, Magnifica, changeant à tout jamais le destin tranquille auquel Ada Maria se croyait cantonnée.




Un roman qui me tentait énormément !
1950, dans un petit village perdu au fin fond des Abruzzes. Ada Maria est une jeune fille vivant avec sa mère, son père et son frère. Sa mère et son père vivent un mariage sans amour : son père, Aniceto, se réfugie dans la chasse, dans la taxidermie et dans sa relation avec sa maîtresse, Teresina. De son côté, sa mère, Eufrasia, se dévoue à ses enfants et à sa maison pour tenter d'oublier son mal-être. Mais cette fragilité va être la plus forte, et non contente de l'avoir fait vieillir prématurément, va également la faire mourir trop tôt.
Suite à cela, Aniceto délaisse de plus en plus la maison familiale, pour se réfugier aux côtés de Teresina. Alors, Ada Maria va se concentrer sur son frère Pietrino, sur les tâches de la maison, et dans ses promenades dans cette nature sauvage. C'est au cours d'une de ces escapades qu'elle va faire la rencontre de Benedikt, un soldat Allemand qui n'est jamais reparti après la guerre, survivant dans une vieille cabane. Petit à petit, au gré de leurs rencontres, Ada Maria va apprivoiser sa peur, pour finalement s'attacher à cet homme brisé. De cet attachement naîtra plus tard une petite fille, appelée Magnifica.
Magnifica, c'est un roman qui m'interpellait : pour sa couverture (magnifique), pour son résumé... Et c'est un livre qui s'est avéré vraiment bouleversant et prenant !
Le fait de situer l'intrigue dans un petit village d'Italie quelques années après la guerre est excellent : nous sommes dans une partie de l'Histoire qui n'est pas assez explorée à mon goût. J'ai en tout cas moins lu de roman se passant sur cette période d'après-guerre ! On sent ce village encore traumatisé par cette période éprouvante, c'est une étape de reconstruction, de deuils... Et, malgré tout, malgré la peur, malgré la barrière de la langue, le rapprochement de Ada Maria et de Benedikt est très émouvant et très touchant. Même le village a intégré Benedikt peu à peu, par curiosité et par amour pour Ada Maria.
Au-delà de la petite et de la grande Histoire, Magnifica est surtout une histoire de personnages, et surtout de personnages féminins. On va suivre Ada Maria pendant des années, la voir changer, évoluer, suivre son quotidien, la voir découvrir l'amour puis devenir mère... Mais il y a également Eufrasia, peu présente mais dont l'ombre plane toujours sur la vie de ses enfants et de ses proches ; il y a Teresina, qui va délaissé peu à peu sa place de la maîtresse dans l'ombre pour devenir une amie ; il y a Magnifica, aussi, que l'on va découvrir avec bonheur.
Je ne connaissais pas Maria Rosaria Valentini avant de me plonger dans Magnifica, et maintenant que j'ai découvert cette auteure, je suis très curieuse de suivre son parcours ! Magnifica est un roman très poétique, très touchant, bien écrit, et surtout vibrant de sincérité. On ne peut que s'attacher aux personnages, et le fait de les voir évoluer est magnifiquement décrit.
Un roman que je conseille vivement !






Chronique en + : l'avis de Le blog de Patricia !

14 commentaires:

  1. Tu me donnes envie de plonger dans ce roman... J'aime beaucoup ce que tu dis sur l'évolution des personnages...

    RépondreSupprimer
  2. C'est vrai que la couverture est très belle et semble être à la hauteur de la poésie qui se dégage du récit. Une histoire de femmes touchante que je note :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère qu'il te plaira si tu te lance dans cette lecture !

      Supprimer
  3. "... très poétique, très touchant, bien écrit, et surtout vibrant de sincérité" : eh bien dis moi, ce ne sont que des arguments choc !!! Merci pour la découverte :)

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour cette proposition de lecture, je la rajoute à ma liste.

    RépondreSupprimer
  5. Réponses
    1. Oui, c'est vraiment une bonne lecture :) !

      Supprimer
  6. J'avoue que ce ne sont pas les années qui m'attirent le plus en lecture

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce ne serait pas un livre que je te conseille alors, même si il est très bien ;)

      Supprimer

Vous êtes bien sur la messagerie du Chat, merci de laisser une petite patte de votre passage !