24/11/2014

Fiche Film : Interstellar

Synopsis

Le film raconte les aventures d'un groupe d'explorateurs qui utilisent une faille récemment découverte dans l'espace-temps afin de repousser les limites humaines et partir à la conquête des distances astronomiques dans un voyage interstellaire.

Fiche Technique

Date de sortie : 5 novembre 2014
Durée : 2h49min
Réalisé par Christopher Nolan
Genre : Science-fiction, Drame
Nationalité : Américain


Distribution

- Matthew McConaughey
Rôle : Cooper
- Anne Hathaway
Rôle : Brand
- Michael Caine
Rôle : Professeur Brand
- John Lithgow
Rôle : Donald
- Jessica Chastain
Rôle : Murph
- Casey Affleck
Rôle : Tom
- Mackenzie Foy
Rôle : Murphy jeune
- Wes Bentley
Rôle : Doyle



Secrets de tournage

Le choix de McConaughey
Christopher Nolan a déclaré avoir choisi le comédien Matthew McConaughey en tête d'affiche car il désirait un "monsieur ordinaire", et qu'il avait été impressionné par sa prestation dans Mud.

Tournage en immersion stellaire
Certaines scènes d'intérieur des vaisseaux spatiaux ont été tournées à la façon d'un documentaire : les fenêtres des décors donnaient sur des écrans diffusant ce que les personnages étaient censés y voir, renforçant le réalisme et aidant les comédiens à s'immerger dans leurs rôles.


A l'aveugle
Bien qu'ayant collaboré avec Christopher Nolan sur Batman Begins, Le Prestige, The Dark Knight, Inception et The Dark Knight Rises, Hans Zimmer n'a pas été autorisé par le réalisateur à avoir accès au scénario d'Interstellar, et a donc dû composer sa musique sans savoir de quoi parle le film.

Un physicien à bord
Le scénario d'Interstellar s'inspire majoritairement des travaux de Kip Thorne, un éminent physicien théoricien réputé pour ses apports cruciaux à la physique, l'astrophysique et surtout au domaine de la gravitation. Le scientifique, qui a également participé à l'écriture du scénario, est connu pour avoir exploré la théorie de la relativité générale d'Einstein. D'après ses recherches, il serait possible de voyager dans le temps, grâce aux fameux trous de vers. On comprend mieux son implication dans le film.

Une première... et une dernière
Ce n'est un secret pour personne, Nolan n'aime pas la 3D, il préfère le format IMAX. A l'instar de ses prédécesseurs, Interstellar n'y échappera pas. Mieux, pour cette aventure astrale, ce choix de réalisation a requis une utilisation poussée de caméras IMAX et du format 70mm, bien plus que sur les précédents longs métrages du réalisateur. Il est donc probable que ce soit le dernier film à contenir autant de séquences tournées dans ce format et à être diffusé dans cette qualité. La raison ? Il n'existe que peu de salles de cinéma supportant ce format.

Un film proche de Spielberg ?
Si Interstellar a été comparé au début du projet à 2001 : L'odyssée de l'espace de Stanley Kubrick, le film se rapproche plus du cinéma de Steven Spielberg quant aux émotions et aux valeurs familiales qui y sont présentes (notamment dans la relation père-fille).

Collaboration technique
Christopher Nolan a apporté un très grand soin à rendre son film le plus vraisemblable possible. Pour cela, il a fait appel aux conseils techniques de l'astronaute américaine Marsha Ivins, qui a participé à cinq expéditions vers la station spatiale MIR.


Mon avis

Autant le dire tout de suite, je suis une grande fan de Christopher Nolan. J'ai trouvé que ses Batman étaient les meilleurs, Memento met complètement le cerveau en vrac, Le Prestige est excellent, Inception est juste phénoménal... Alors, je ne pouvais qu'attendre avec impatience la sortie de son petit dernier ! Interstellar s'est fait attendre et désiré, je bavais devant chaque bande-annonce et chaque image. Aussitôt paru, aussitôt vu ! (Et même vu deux fois, et très tentée d'aller le voir une troisième fois.)
Alors, Interstellar, de quoi ça cause ? La Terre, dans quelques années, va devenir inadaptée à la survie de l'homme, qui est destinée à bientôt mourir de faim. Cooper est un ancien pilote et ingénieur, reconverti en agriculteur suite à un accident. Il vit avec ses deux enfants, sa fille Murphy et son fils Tom. Murphy est une petite fille très intelligente, très précoce, et qui pense que sa chambre est visitée par un fantôme. Lorsqu'elle tente de communiquer avec cette présence, elle et Cooper reçoivent des coordonnées les guidant vers une installation secrète de la NASA.
Dans cette installation, des scientifiques dirigés par le professeur John Brand étudient un trou noir, qui selon eux ne seraient pas apparus de manière fortuite mais serait la création d'êtres évolués qui souhaitent proposer une porte de sortie vers d'autres mondes, d'autres galaxies, et ce trou noir leur permettrait d'y accéder plus rapidement. John Brand va proposer à Cooper de piloter le vaisseau spatial et dont la mission sera de retrouver les explorateurs de la mission Lazare, une mission qui a envoyé des hommes à travers le trou noir afin d'étudier une dizaine de planètes potentiellement habitables. Trois planètes se révèlent particulièrement intéressantes : elles se situent dans le même système solaire mais très éloignées les unes des autres. Le but d'avoir une planète viable serait bien sûr la survie de l'espèce humaine. Une survie déclinée en eux scénarios possibles : le premier serait une évacuation générale de la Terre (le professeur Brand met tout en œuvre afin de résoudre les calculs nécessaires à cette étape), et la seconde option, au cas où le plan A ne marcherait pas, serait une colonisation s'appuyant sur le développement in vitro d'embryons humains congelés, ce qui ôterait toute chance aux humains encore présents sur Terre...
Cooper accepte cette mission, sans savoir quand il reviendra, ce qui brise le cœur de sa fille, qui ne lui pardonnera pas. Il décolle avec un équipage composé d'Amélia Brand, la fille du professeur, ainsi que de deux scientifiques, Romilly et Doyle, et deux robots, CASE et TARS. Après avoir sauté dans le trou noir, ils atterrissent sur la première planète, qui leur réserve un écoulement du temps plus lent que celui de la Terre et des vagues géantes. Abandonnant cette planète, le choix suivant est de décider soit d'aller dans une planète moins prometteuse mais dont les sondes émettent toujours, ou soit d'aller sur la planète avec les données plus intéressantes mais qui n'émet plus...
Je ne vais pas vous raconter la suite, ce début plante bien l'intrigue de départ d'Interstellar (car presque trois heures de film, ça en laisse des choses à voir !).


Sinon, que dire de mon ressenti ? Après le clap final, j'étais juste bouchée bée, comme à chaque fois que je vois un film de Nolan. Il y a beaucoup de personnes qui l'ont comparé à L'odyssée, à Gravity, etc, etc... Donc certes, il peut y avoir des rapprochements. Mais après, à mon avis, tous les sujets ont déjà été tous plus ou moins traités, ce qui diffère est la manière de raconter. Et Nolan est un des meilleurs conteurs que je connaisse ! Clairement, Interstellar est un de ses films les plus aboutis. Je n'oserai pas juger de la pertinence de ses informations scientifiques, mais je sais qu'il a consulté des spécialistes, s'est renseigné sur la question... Certes, tout n'est pas « vrai » concernant les explications scientifiques, mais je pense que peu de personnes parmi les spectateurs sachent véritablement de quoi ça retourne. Et pour ce qui est des trous noirs, et bien, qui peut savoir réellement, vu que nous n'avons pas actuellement les moyens de les comprendre réellement ? Donc Christopher Nolan a réussi à faire un film alliant données scientifiques et science-fiction, pour un résultat captivant.
L'aspect scientifique peut effrayer certaines personnes mais, à ma grande surprise, Interstellar se révèle

surtout l'un des films les plus émouvants de Nolan. Comment ne peut-on pas avoir le cœur serré devant cette humanité au bord de l'extinction ? Surtout qu'on en arrive là par notre faute, et pas parce qu'on s'est fait envahir par des aliens ou écrasés par une météorite... Mais surtout, c'est les liens qui unissent les personnages qui m'a le plus ému. Il y a le lien particulier entre Cooper et sa fille qui est particulièrement émouvant : elle peut détester son père pour l'avoir abandonné, elle va toujours croire en lui, en la survie de l'espèce humaine. Le moment où Cooper s'en va et où Murphy lui court après m'a tiré des larmes ! Donc, un film de SF à la fois très intéressant du point de vue scientifique (même si les théories sont à prendre avec des pincettes), et surtout un très beau film sur les valeurs humaines.
Du côté du casting, aucune fausse note. On peut retrouver certains des acteurs « fétiches » de Christopher Nolan, comme Michael Caine, et maintenant Anne Hathaway. Aucune surprise concernant ces deux acteurs, ils sont vraiment formidables, excellents ! La petite Mackenzie Foy a bien grandit depuis Twilight,

je pense qu'elle tient un excellent début de carrière avec ce film, je suis curieuse de voir sa carrière future ! Jessica Chastain me laisser un peu mitigée au départ, mais j'ai finalement réussit à me connecter à son jeu, heureusement ! Mais surtout : Matthew McConaughey. Que dire de cet acteur ? Que son Oscar pour Dallays Buyers Club était plus que mérité ! Je n'ai pas vu toute sa filmographie, loin de là
(True Détective est ce que j'ai le plus envie de regarder en série, dès que j'ai finie de regarder celles que j'ai commencée !), mais chacun de ses films dans lequel je l'ai vu a fait mouche : Le règne du feu, Dallays Buyers Club sont vraiment très bon, et j'ai maintenant très envie de le découvrir davantage !
Un petit mot au passage sur la musique : je suis toujours aussi fan du son de Hans Zimmer ! J'ai été un peu décontenancée au départ, je ne retrouvais pas sa « patte » habituelle, j'ai trouvée qu'il s'éloignait de ses notes habituelles... Mais au deuxième visionnage du film, puis en écoutant la BO, j'ai vraiment été captivée, et surtout elle collait parfaitement à l'histoire. Elle n'a pas noyée ou submergé le film, il y a avec des moments de silence qui ne nécessitait pas de musique, surtout dans l'espace afin de pouvoir ressentir toute l'angoisse de ce vide... Bref, encore une belle écoute !
Une chronique assez longue, mais qui peine à retranscrire mon enthousiasme pour ce film. Interstellar est à voir impérativement, c'est un de mes plus gros coups de cœur cinématographique de cette année 2014 ! N'hésitez pas à prendre 3 heures de votre temps, c'est un film absolument extraordinaire !

13 commentaires:

  1. Oui mon frère est allé le voir ce week-end et j'ai une amie qui a adoré aussi. Il faudrait que j'essaie ça.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que ça pourrait te plaire :) ! Tu me dira !

      Supprimer
  2. Je suis complètement d'accord avec ta chronique, très bien écrite, je suis ressortie bouche bée, il fait réfléchir et nous entraine avec un grand réalisme dans cette aventure. Je repense souvent à ce film.. et c'est un signe pour moi que ce film m'a fortement marqué ! 3 heures qui passe sans ennui ! une autre vision des choses !

    RépondreSupprimer
  3. Ce genre de film n'est pas vraiment ma tasse de thé, ça me fait peur de voir des images de l'espace (je défaille à chaque fois^^), mais bon, ta chronique est juste incroyable!!! Donc peut-être que je me laisserais tenter (d'autant plus que je n'ai jamais rien vu de Christopher Nolan...)!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue que l'espace me fait un peu le même effet aussi (vertige, hauteur, immensité...), et il y a certains plans très beaux mais très angoissants. Mais indiscutablement un film à voir :) !

      Supprimer
  4. En grande fan de Nolan je suis hyper impatiente de le voir ! Ta chronique est juste extra, et donne extrêmement envie ;-)

    RépondreSupprimer
  5. Magnifique chronique ! j'ai totalement été scotché pendant les trois heures de ce film ! en ce qui concerne les données scientifiques, quelles soient fiables ou pas importe peu, vu que de toute façon personne ne sait ce qu'il se passe au loin ou dans les trou noirs :)

    RépondreSupprimer
  6. Superbe chronique, elle m'a pas donné envie d'aller le voir pour la simple raison que je la lis alors que c'est déjà fait.
    Je te rejoins pour dire que c'est un superbe film.
    Mais, j'ai bien envie de mettre des "mais", mon esprit scientifique me gène un peu à partir du dernier tier du film:
    On peut dire ce qu'on veut niveau scientifique la fin part de l'absurde, au début j'ai vraiment pensé qu'il arriverait à suivre un scénario avec des théories qui tiennent debout.

    Reste son approche des trous de vers et des trous noirs qui est assez inintéressante il faut avouer :).

    Donc pour ma part un léger, très léger moins sur quelques points scientifiques mais si on exclu ça je peux sans hésiter dire que c'est un film juste génial.

    L'image est d'une qualité ...

    En tout cas ta chronique à su exprimer presque tout ce que je pensais de ce film, merci !

    RépondreSupprimer
  7. Mon dieu que je veux aller le voir mais mon dieu que mon porte monnaie est maigre et j'ai encore HG 3 et The Hobbit 3 à aller voir et je dois faire des choix ! Mais je suis complétement d'accord sur le fait que les Batman de Nolan étaient et sont toujours les meilleurs à mes yeux, je ne me lasse pas de les regarder et je crois bien que tu vas être mon ultime tentation pour ce film ! Love You lol

    RépondreSupprimer
  8. Ta chronique est merveilleuse ma bichette. Elle me replonge totalement dans ce film tout simplement magnifique... <3

    RépondreSupprimer
  9. Je partage complètement ton enthousiasme pour ce film et pour Nolan en général, dont je suis totalement fan :).

    Ce film est sûrement le meilleur que j'ai vu en 2014 et un des meilleurs que j'ai jamais vus de toute façon (sachant qu'Inception et Dark knight sont dans le top 10 aussi...), il est juste extraordinaire! je suis allée le voir deux fois, j'y serais bien allée une troisième et j'ai hâte de pouvoir l'acheter!

    PS: je profite de ce petit commentaire pour te dire que je t'ajoute en lien sur mon blog ;-)

    RépondreSupprimer

Vous êtes bien sur la messagerie du Chat, merci de laisser une petite patte de votre passage !