15/08/2016

Yeruldelgger, Tome 1, d'Ian Manook

Yeruldelgger, Tome 1
Yeruldelgger

Ian Manook




Yeruldelgger, commissaire à la crim' d'Oulan Bator, est appelé dans les steppes alors qu'il enquêtait sur le meurtre sauvage de trois chinois.
Là-bas il découvre le corps d'une fillette, un crime qui le ramene directement vers son propre drame personnel, l'assassinat de sa fille cadette quelques années plus tôt. Au fil de son enquête Yeruldelgger et son équipe vont découvrir que les deux affaires pourraient être liées...


Depuis le temps qu'on me disait énormément de bien de Yeruldelgger et de Ian Manook, il était temps que je m'y mette !
Yeruldelgger est commissaire à la criminelle à Oulan Bator. Alors qu'il enquête sur le meurtre de trois Chinois et deux prostituées, il est également appelé dans la Steppe, pour découvrir le corps d'une fillette enterrée. Non seulement le meurtre de cette fillette lui rappelle lui rappelle l'assassinat de sa fille cadette mais ces deux enquêtes semblent liées à son histoire...
Ce premier tome de Yeruldelgger est particulièrement entrainant : dès le début, on est directement lâchés dans l'intrigue. Meurtres barbares, cette petite fille enterrée... Et un inspecteur fracassé ! Car évidemment, on va avoir affaire à un homme brisé, à la vie compliqué : sa fille cadette est morte, sans doute pour le pousser à s'éloigner de son travail ; sa fille ainée le déteste... On ne peut pas dire que Yeruldelgger ait une vie de tout repos ! Surtout que son métier est pour le moins chronophage également. Les victimes Chinoises amènent un certain lot de problème, comme le fait que la Chine fasse pression pour étouffer l'affaire ; le fait que la petite fille morte lui rappelle la sienne ; et enfin ses collègues qui le regarde avec pitié, le pensant ingérable et fou. Heureusement qu'il y a Solongo, la médecin légiste, et Oyun, la flic, deux femmes différentes mais indispensables à Yeruldelgger.
Yeruldelgger est un premier tome assez classique dans sa narration et dans les personnages décrits, mais pour moi le gros point positif de cette histoire, est la description que fait Ian Manook de la Mongolie. C'est un endroit que j'ai toujours souhaitée visiter, et j'ai eu un peu l'impression de m'y rendre grâce à Yeruldelgger. Ian Manook décrit parfaitement le mode de vie des nomades (la yourte, le jardin et les plantes, mais surtout les coutumes), cette ambivalence entre la vie moderne qui prend de plus en plus d'essor et les usages des ancêtres, toujours très présents. En plus de ce mode de vie très particulier, nous avons également la description de ce pays immense, de cette diversité de paysages.
Un premier tome à la construction parfois assez classique – notamment pour ce qui est de la description de certains policiers – mais qui impose un rythme effréné et surtout nous fait découvrir une culture malheureusement trop méconnue.
Yeruldelgger est livre très bien écrit, je me plongerai très prochainement dans la suite !



Yeruldelgger, Tome 1 : Yeruldelgger
Yeruldelgger, Tome 2 : Les temps sauvages




Chronique en + : l'avis de Joyeux Drille !

16 commentaires:

  1. Je ne connaissais pas ces romans mais je pense que je les apprécierait ! Merci pour la découverte ! :)

    RépondreSupprimer
  2. Je ne sais pas si l'environnement de la Mongolie me plairait plus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour le coup c'est très dépaysant :) !

      Supprimer
  3. Je suis dans le même état d'esprit que toi avant de le lire ... De bons échos que tu confirmes ... il est dans ma pal, je sens qu'il va monter d'un cran dans mes priorités. ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai hâte de savoir ce que tu en pense !

      Supprimer
  4. Pas sur que ce soit le genre de lectures que j'apprécie! Mais je suis contente que tu ais passé un bon moment. Bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu lit pas beaucoup de policiers, si je me souviens bien ?

      Supprimer
  5. Ce genre d'endroit peut s'avérer fort original malgré le côté classique" de l'histoire, alors pourquoi pas ! J'essaierai d'y penser quand l'envie de dépaysement me prendra, merci ;-)

    RépondreSupprimer
  6. J'en ai entendu parler et j'ai noté le titre. On ne sait jamais, s'il croise ma route!

    RépondreSupprimer

Vous êtes bien sur la messagerie du Chat, merci de laisser une petite patte de votre passage !