04/05/2018

Les brumes de Key West, de Vanessa Lafaye

Les brumes de Key West - Vanessa Lafaye


Belfond
19 Avril 2018
21.00 €








1993. En plein jour, dans une rue bondée de Floride, une femme de quatre-vingt-seize ans abat froidement un membre du Ku Klux Klan.
1919. Bannie par les siens, Alicia Cortez, vingt-deux ans, quitte La Havane pour rejoindre l'Amérique et sa cousine Beatriz, tenancière du Pearl's, l'une des maisons closes les plus fréquentées de Key West. Avec son charme exotique, la belle Cubaine trouve rapidement sa place dans cet univers sensuel et secret.
Aidée de John, vétéran tourmenté et propriétaire d'un bar voisin, Alicia va jusqu'à organiser la contrebande d'alcool, pour contrer les lois de la prohibition. Et leur amitié laisse bientôt place à une profonde attirance. Mais la menace du Klan gronde dans l'archipel... Et le rapprochement entre une métisse à la réputation sulfureuse et un héros de guerre blanc ne passe pas inaperçu. Et ne saurait être toléré.
Dans les brumes de Key West, un drame se prépare...



Merci à Belfond !
Les brumes de Key West commence lorsque Alicia Cortez, une vieille femme de 96 ans, abat un homme de sang-froid. Et ce meurtre, elle le revendique... Pour comprendre son histoire, nous allons au tout début, en 1919, lorsqu'Alicia n'était qu'une jeune fille. Pour fuir un mari violent et la colère de son père, elle est partie de Cuba pour se réfugier auprès de sa tante Beatriz, en Floride. Là-bas, la jeune femme va vite comprendre que sa tante ne dirige pas un salon de thé classique, mais une maison close...
Là-bas, Alicia ne va pas travailler comme prostituée, mais va accueillir les clients, avant de diriger elle-même l'établissement. Ses talents de guérisseuse, puis de gérante et enfin son association avec John pour faire passer de l'alcool durant la prohibition, tout cela va lui permettre de faire sa place dans la société. Et cela va permettre aux gens qui l'entoure non seulement de comprendre que ce n'est pas une personne faible et que sa couleur de peau n'est pas la chose la plus importante à savoir sur elle.
Mais lorsqu'elle entame une relation amoureuse avec John, les esprits – déjà échauffés par l'arrivée du Klu Klux Klan – vont vite s'embrasser. Une relation entre une métisse et un blanc, enfin, pensez-vous donc, c'est contre-nature... On a beau connaître les ravages du racisme et l'affaire abominable du KKK, je suis toujours écœurée de lire des romans ou des témoignages de cette époque. Même si ça dépend des pays, le racisme a bien diminué depuis cette époque (et quand bien même, l'être humain peut être toujours sacrément con) : alors, quand on lit Les brumes de Key West, on a trop souvent des frissons d'horreur...
Le lien qui unit Alicia à John est magnifique, car cela tient beaucoup à ce qu'ils ont vécu avant de se rencontrer. Alicia est une expatrié, elle a dû fuir son pays, se retrouver sans famille. Par conséquent, c'est une jeune femme sans racine, qui va lutter toute sa vie pour trouver la paix... C'est à la fois une excellente femme d'affaire mais aussi une âme brisée. John fait face également à ses propres démons, notamment ceux qu'il a rencontré pendant la guerre. Il a ses failles et ses faiblesses, peut être très têtu... Mais c'est un homme inébranlable, qui n'est pas prêt de se laisser dicter ses opinions par qui que ce soit. Le couple formé par ces deux personnages est très beau, très puissant. Ensemble, ils sont prêts à soulever des montagnes et sont prêts à tout l'un pour l'autre. Même si on espère qu'ils sauront trouver la paix, on ne peut pas s'empêcher d'avoir peur pour eux. Avec l'arrivée du Klu Klux Klan en ville, on se doute que ces personnes attardées débiles dégénérés racistes n'accepteront pas le couple formé d'un blanc et d'une métisse... En plus de John et Alicia, nous faisons la découverte de Dwayne, un adolescent. Et un personnage qui m'a serré le coeur à plusieurs reprises ! Ses parents ont eu un enfant avant lui, qui est malheureusement décédé. Son père va sans cesse le dénigrer, le maltraiter émotionnellement et toujours le rabaisser. Et pourtant, tout ce que veut le garçon, c'est l'approbation et l'amour de ce père violent... Alors, lorsqu'il a l'opportunité de rendre son père fier, Dwayne ne va pas hésiter, n'hésitant pas à faire n'importe quoi. Un personnage vraiment touchant !
Outre ces personnages très riches, Les brumes de Key West c'est aussi un roman historique vibrant et passionnant, mais aussi très dur... J'étais souvent horrifié par la conduite des hommes, que ce soit qui commettent des horreurs au nom de leur conviction (et autres idées de merde) mais aussi pour toutes ces personnes qui n'osent pas se révoltent, qui ne pensent pas par elles-mêmes, et qui se laissent dicter leur conduite. Heureusement, on assiste à des actes de bontés et de gentillesse, qui rétablissent un peu la balance.
En finissant Les brumes de Key West, j'étais à la fois très émue, très triste, et surtout très songeuse : l'être humain a-t-il vraiment évolué ?
C'est un très beau roman que je conseille absolument !




Chronique en + : l'avis de Lady bookss !

20 commentaires:

  1. Je n'ai jamais lu ou entendu parler d'un livre mettant en avant le racisme avec le KKK avant celui-ci. Je le met donc dans ma WL en prenant en compte le fait que ça ne sera surement pas une lecture détente.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Détente, pas tellement, en effet.... Mais captivante en tout cas !

      Supprimer
  2. Ahhh ca me donne trop envie! Il a l'air top :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si il te tente, je te le prête sans souci ;) !

      Supprimer
  3. oh c'est un sujet intéressant !

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour cette belle chronique! Ça fait envie!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup ! Je suis contente de t'avoir donné envie de le découvrir :)

      Supprimer
  5. Tu me donnes très envie de le lire aussi ! Merci

    RépondreSupprimer
  6. Voilà un livre avec une jolie couverture, que j'ai déjà repéré sur des blogs et sur Instagram. :) Je ne sais pas encore si je le lirais mais il me fait très envie, je trouve le résumé intriguant. ;) Merci pour cette chronique éclairante ! !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère qu'il te plaira autant qu'à moi si tu le tente :) !

      Supprimer
  7. Tu as le don de me donner envie de lire des livres à côté desquels je serai passé sans me retourner!

    RépondreSupprimer
  8. J'ai beaucoup aimé ce roman, j'adore la collection Le Cercle chez Belfond :)

    RépondreSupprimer
  9. Je suis en plein dedans... pour l'instant j'adhère complètement !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu adhérera jusqu'à la fin ♥ !

      Supprimer
  10. Ohhh, celui-ci, j'ai comme qui dirait une forte intuition qu'il me plairait énormément ! Merci pour la révélation :)

    RépondreSupprimer

Vous êtes bien sur la messagerie du Chat, merci de laisser une petite patte de votre passage !