30/10/2020

The Boys – Saison 1 (Amazon Prime Video)

Fiche technique

Genre : Super-héros, Thriller, Drame, Action, Comédie noire
Création : Eric Kripke d'après la bande dessinée The Boys de Garth Ennis et Darick Robertson
Production : Amazon Studios
Musique : Christopher Lennertz
Pays d'origine : États-Unis
Chaîne d'origine : Prime Video
Nb. de saisons : 2
Nb. d'épisodes : 16
Durée : 55-67 minutes
Diff. originale : 26 juillet 2019 – en production
Officiellement renouvelée pour une saison 2.




Synopsis

Hughie, simple vendeur dans un magasin d'électronique de New York, voit sa fiancée se faire tuer brutalement par A-Train, un membre des Sept, un groupe de super-héros populaire.
Encore sous le choc, il est approché par Billy Butcher, un homme violent qui lui révèle que Vought International, l'agence qui promeut et défend les Sept, cache au monde les crimes commis par les héros et que ceux-ci sont loin d'être des modèles de vertu.
Au même moment, les Sept accueillent une nouvelle recrue, Starlight, qui va découvrir la véritable nature des membres du groupe de l'intérieur.





Distribution

Karl Urban : Billy Butcher
Jack Quaid : Hughie Campbell
Laz Alonso : Marvin / Mother's Milk
Tomer Kapon : Frenchie
Karen Fukuhara : Kimiko / the Female
Antony Starr : John / Homelander
Erin Moriarty : Annie January / Starlight
Dominique McElligott : Queen Maeve
Jessie Usher : A-Train
Chace Crawford : Kevin / the Deep
Nathan Mitchell : Black Noir
Alex Hassell : Translucent
Elisabeth Shue : Madelyn Stillwell
Jennifer Esposito : Susan Raynor
Simon Pegg : Hugh Campbell Sr
Shantel VanSanten : Becca Butcher
Jess Salgueiro : Robin
Brittany Allen : Charlotte / Popclaw
Haley Joel Osment : Mesmer



Épisodes

Première saison (2019)
1x01 : The Name of the Game
1x02 : Cherry
1x03 : Get Some
1x04 : The Female of the Species
1x05 : Good for the Soul
1x06 : The Innocents
1x07 : The Self-Preservation Society
1x08 : You Found Me



Mon avis


J'avoue avoir eu une période de saturation concernant les histoires de super-héros, notamment à cause de la profusion de sorties de films Marvel. Mais on m'a énormément conseillé deux séries, qui étaient très rafraîchissantes et différentes : d'abord The Umbrella Academy, avec cette famille pour le moins dysfonctionnelle, et ensuite The Boys dont le contenu était pour le moins sombre et violent. J'ai apprécié les deux saisons de The Umbrella Academy, et j'étais donc curieuse de découvrir The Boys, qui m'a plu davantage !


Hughie travaille dans un magasin d'électronique de New York. Un jour, alors qu'il discutant dans la rue avec sa petite amie, Robin, la jeune femme va être brutalement tué lorsque A-Train – un membre des Sept en mission – entre en collision avec elle. Suite à cela, Hughie va être approché par l'avocat des Sept (un groupe de super-héros populaire et adulé du public) qui lui propose de l'argent en échange de son silence sur les causes de la mort de Robin. En plus de cette rencontre avec l'avocat et la direction de Vought International (la compagnie qui représente les super-héros), Hughie va aussi faire la connaissance de Billy Butcher. L'homme va lui révéler que les super-héros sont très loin de l'image parfaite qu'ils donnent au public, et que Vought International camouflent depuis longtemps les crimes commis par les Supers.





Dans le même temps, nous en apprenons davantage sur les Sept, les super-héros et Vought International en suivant la vie de Annie January A.K.A Starlight, la nouvelle recrue de l'équipe des Sept. Dans l'équipe des Sept, nous avons Homelander (une sorte de Superman/Captain America) ; Queen Maeve (force, agilité, réflexe surhumain) ; A-Train (vitesse surhumaine) ; The Deep (communication avec les animaux marins et capacité surhumaine sous-marine) ; Translucent (peau indestructible et invisibilité) ; et Black Noir (force, ouïe, agilité surhumaine). Lorsque Starlight intègre l'équipe des Sept, elle y arrive confiante, optimiste, et heureuse d'avoir pu intégrer cette équipe. Mais au fur et à mesure qu'elle passe plus de temps dans cette compagnie, elle réalise queles autres super-héros ne sont pas de bonnes personnes (chacun pour des raisons différentes, plus ou moins graves), et que Vought International est plus intéressée par garder une image positive et faire du profit grâce aux Supers plutôt que de protéger les gens...




Billy Butcher convainc Hughie Campbell de se joindre à lui pour abattre les Super, et plus particulièrement Homelander. Si Butcher est révolté par les actes commis par les Supers, sa mission est surtout d'obtenir une vengeance pour quelque chose de plus... personnel. Butcher et Hughie sont rejoint par Mother's Milk et Frenchie, qui apportent chacun des compétences à l'équipe afin de faire tomber les Supers. Il y a ensuite l'apparition d'une femme mystérieuse, surnommée the Female, qui apporte à la fois questions et réponses.



Je n'ai pas (encore) lu les comics dont sont adaptés la série, mais ils sont sur ma liste, car les auteur/dessinateurs du comics sont Garth Ennis et Darick Robertson. Garth Ennis qui a travaillé notamment sur Hitman, Judge Dredd mais SURTOUT : Preacher ! Même si je suis très loin d'avoir découvert toute la bibliographie de Garth Ennis, j'ai pu lire et feuilleté assez de ses comics pour savoir que le contenu est souvent très graphique et violent. J'espérais donc que la série n'allait pas se rater à ce niveau, et proposer du contenu de qualité !






Je ne suis pas déçue de la série, en attendant de lire les comics. Car The Boys propose d'excellentes choses, et ça peut matraquer sévère ! Déjà pour cette représentation des super-héros : à part Starlight qui une personne souhaitant sincèrement aider les autres, on ne peut pas dire que les autres soit des personnes biens, que ce soit A-Train qui est un petit con égoïste, Translucent qui profite de son invisibilité pour mater dans les toilettes des femmes, The Deep qui est un harceleur/violeur en puissance, et sans parler de Homelander, qui est sans doute le plus pourri de tous ! De ceux-là, Queen Maeve est peut-être la « moins pire », car elle a un bon fond qu'elle a étouffé à force de cynisme et de je-m'en-foutisme. A part les Sept, on va rencontrer d'autres super-héros, certains (rarement) gentils, mais tous plus ou moins bousillés et violents. Cette représentation nous change agréablement des supers-héros que l'ont actuellement, notamment dans les Marvel et autres. Et même si on a essayé d'introduire des anti-héros, notamment avec le film Suicide Squad, je dois dire que ça a terminé en un gros flop bien gras avec moi... Et bien loin des comics de base ! 



Dans les derniers films traitant de super et anti-héros que j'ai vu, le seul que j'ai trouvé bon était Joker, qui avait le mérite de proposer un univers sombre, poisseux, avec un personnage principal intéressant et qui s'éloignait de ce qui avait déjà été fait. Mais bref. The Boys propose quelque chose d'assez novateur, qui s'éloigne du contenu lisse proposé dans d'autres films ou séries, et ça fait du bien !




TW VIOLENCE PHYSIQUE ET SEXUELLE.
The Boys a un langage cru, il y a énormément de scènes choquantes (je veux dire, on est dans le bain rien qu'avec la scène de la mort de Robin !), il y a également cette scène où The Deep exige des faveurs sexuelles de Starlight si elle veut rester dans l'équipe, il y a aussi un moment où une personne se fait exploser par une bombe maison... Bref, il y a du lourd et du sanguinolent ! D'après ce que l'on m'a dit, la série ne va pas aussi loin que les comics en matière de scènes choquantes, mais la série a au moins le « mérite » de proposer quelque chose de très sombre et violent qu'on ne voit pas tout les jours dans le paysage télévisuel.



En plus de cette violence, The Boys propose aussi une critique pour le moins juste et sans concession de notre société, en particulier concernant la gestion de Vought International. C'est une société qui s'est enrichie grâce aux super-héros, grâce à l'image positive qu'à le public, mais aussi sur tout les produits dérivés. Pour continuer comme ça, Madelyn Stillwell et les autres dirigeants de Vought International sont prêts à tout pour cacher les vilaines petits bavures des Supers. Ils sont plus intéressés par le profit que par l'aide qu'ils peuvent apporter aux gens... Il y a donc toute la partie marketing, commercialisation et capitalisme qui est très bien développés et très intéressantes, on peut vraiment voir de l'intérieur comment les super-héros sont à la fois exploités et mis sur un piédestal.


Mais je parle des super-héros et de leurs travers, sans mentionner ceux des Boys. Car l'équipe constituée de Butcher, Hughie, Frenchie et Mother's Milk ne fait pas précisément dans la dentelle non plus ! De ces personnages, c'est Hughie qui est le plus « doux » et « sensible », il n'hésite pas à questionner les méthodes de Butcher, de loin le plus extrême et le plus violent. Mais si Hughie est plus pacifique que les autres membres de l'équipe, cela n'empêche pas qu'il a aussi du sang sur les mains, que ce soit voulu ou non...


Je dois dire que la manière de filmer est très bien, les scènes d'action bien conçues et les effets spéciaux bien faits. En outre, le casting est impeccable ! Jack Quaid campe un Hughie Campbell très touchant, parfois un peu perdu, mais qui évolue et grandit au fur et à mesure. Karl Urban est tout bonnement excellent, et le personnage de Billy Butcher est à la fois touchant, bordeline et intéressant. Laz Alonso, Tomer Kapon et Karen Fukuhara sont aussi d'excellents ajouts à l'équipe des Boys.


Du côté des supers-héros, j'apprécie énormément Erin Moriarty en Starlight, à la fois forte et touchante. Pour les autres, que ce soit Antony Starr, Dominique McElligott, Jessie Usher, Chace Crawford, Nathan Mitchell ou Alex Hassell, ils campent tous des personnages très intéressants, et que j'ai pris plaisir à détester comme Homelander, ou que j'ai trouvé parfois touchant, comme Queen Maeve. Des personnages donc souvent ambivalents, mais très intéressants !

The Boys est donc une série que j'ai pris grand plaisir à découvrir, et mes appréhensions se sont vite envolées ! Je suis donc maintenant très curieuse de regarder ce qu'ils vont nous proposer pour la suite.



14 commentaires:

  1. J'ai également adoré la série :)

    RépondreSupprimer
  2. Tout pareil ! Cela fait des années que je n'ai pas vu un Marvel (saturation complète) et j'avoue que cette façon de gérer les super héros comme une simple équipe de foot ou de basket est bien vue !
    En même temps, je m'attendais à une réussite : ce sont les mêmes équipes que Preacher à la fois côté comic et côté adaptation série, si je ne me trompe pas.
    Par contre, c'est clair que c'est hyper violent, donc à réserver à un public averti (comme Preacher, au final).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Garth Ennis est le scénariste des comics The Boys et Preacher, et c'est vrai que ça se sent ! Après, je ne sais plus si c'est la même équipe qui gère les deux séries TV, mais ça ne me surprendrait pas ;)

      Supprimer
    2. J'ai eu un gros doute et j'ai été vérifier, en effet, pour les séries ce sont des équipes différentes (je ne sais pas pourquoi j'étais restée sur le fait qu'il y avait au moins un scénariste ou un réalisateur en commun, j'ai dû faire un raccourci aléatoire, oups).
      Preacher : Seth Rogen, Evan Goldberg et Sam Catlin sont aux commandes.
      The boys : Eric Kripke semble se débrouiller seul.
      Ah, j'ai trouvé ! Merci Wiki ! Seth Rogen, Evan Goldberg ont bien travaillé sur The boys pour l'adaptation / la production. Ils devaient réaliser le 1er épisode et ont cédé la place à Dan Trachtenberg, je ne sais pas s'ils sont revenus pour réaliser d'autres épisodes.
      J'ai dû bien mélanger tout ça quand je m'étais informée l'an dernier, mais globalement, on reste quand même sur une équipe créative assez similaire sur les deux séries (sachant que le créateur du Comics a aussi été intégré dans les adaptations).
      Me voilà rassurée, je n'ai pas raconté QUE des bêtises, il fallait juste que je creuse un peu... :D

      Supprimer
    3. Merci d'avoir creusé les choses ;) !!

      Supprimer
  3. J'avais commencé la série mais je n'ai pas vraiment accroché de mon côté

    RépondreSupprimer
  4. Il faut absolument que je commence cette série !

    RépondreSupprimer
  5. Je ne connaissais absolument pas la série mais c'est bien le genre de série que j'ai envie de voir en ce moment :)

    RépondreSupprimer
  6. Toujours pas vu ! Il va falloir que je m'y mette !

    RépondreSupprimer

Vous êtes bien sur la messagerie du Chat, merci de laisser une petite patte de votre passage !