08/11/2021

Anjelica Henley, Tome 1, de Nadine Matheson



Anjelica Henley, Tome 1
L'équarrisseur




Nadine Matheson





Lorsque des morceaux de cadavres sont retrouvés sur les rives de la Tamise, l'inspectrice Anjelica Henley pense immédiatement à Peter Olivier, alias l'Equarrisseur, emprisonné à vie pour avoir démembré ses sept victimes.
Elle l'a elle-même mis derrière les barreaux et en a payé le prix : poignardée, elle a failli y laisser la vie et a passé de longs mois ennuyeux derrière un bureau. De nouveau sur le terrain, elle cherche à retrouver ce copycat dont les motivations sont opaques. Et le choix des victimes, incompréhensible.
Mais rapidement, Henley comprend que ce tueur lui adresse des messages tout à fait personnels. Pour l'arrêter, Henley doit affronter ses propres démons et revivre en plus intense ce qu'elle a déjà éprouvé avec l'Equarrisseur.





Un livre dont la couverture et le résumé m'ont interpellée !
L'inspectrice Anjelica Henley a passée un certain temps en convalescence puis à travailler derrière un bureau suite à une des plus grosses affaires de sa carrière. Elle a travaillé sur l'affaire de Peter Olivier, alias « l'équarrisseur », un homme tristement connu pour avoir tué et démembré sept personnes. Peter Olivier est derrière les barreaux, mais il semble qu'un copycat soit déterminé à reprendre « l'héritage » de ce tueur... Anjelica Henley va donc être tiraillé entre l'impératif de comprendre ce nouveau tueur pour l'arrêter, mais aussi de savoir comment Peter Olivier est connecté à ces tueries.
L'équarrisseur est un premier tome qui s'est avéré très bien fait : on rencontre Anjelica Henley après sa rencontre traumatisante avec Peter Olivier, et cela a affecté sa vie professionnelle, sa vie avec sa famille, mais aussi son corps et son mental. L'affaire de ce copycat est sa première enquête sur le terrain depuis son arrêt, et pour un retour c'est pour le moins fracassant ! Est-elle vraiment prête à se confronter de nouveau à une enquête de ce type, surtout si cela veut dire revoir de nouveau Peter Olivier ?
Pour l'aider, Anjelica Henley va avoir besoin de toute l'aide de son équipe, agrémenté d'un nouveau venu : un stagiaire, nommé Ramouter, qui deviendra vite un atout de valeur pour ce travail.
Ce livre se dévore vraiment tout seul, l'écriture est maîtrisée, l'enquête intéressante, Anjelica Henley et son équipe sont tous bien brossés, Peter Olivier donne la chair de poule, ce qui fait de L'équarrisseur une excellente lecture ! Sans aller jusqu'au coup de cœur, je dois dire que la lecture de L'équarrisseur m'a remis le pied à l'étrier concernant la lecture de polars, un genre que j'avais un peu délaissé ces derniers temps.
Avec tout ça, je suis curieuse de lire la suite, et Nadine Matheson serait en train de travailler dessus ! Cela veut dire encore de la patience, étant donné qu'il faut que le livre soit d'abord fini puis ensuite traduit en France.
Un livre que je conseille !

8 commentaires:

Vous êtes bien sur la messagerie du Chat, merci de laisser une petite patte de votre passage !