23/07/2018

Kim Stone, Tome 1, de Angela Marsons

Kim Stone, Tome 1
Le pensionnat des innocentes


Angela Marsons









2004, au cœur du Black Country anglais. En pleine nuit, cinq individus scellent un pacte au-dessus d'une tombe qu'ils viennent de creuser.
Dix ans plus tard, Kim Stone, inspectrice au tempérament rebelle et solitaire, se voit confier une nouvelle enquête. Teresa Wyatt, directrice d'école, a été retrouvée noyée dans sa baignoire. Peu de temps avant sa mort, elle s'était intéressée à une fouille archéologique prévue sur les lieux de Crestwood, un foyer d'accueil pour jeunes filles détruit dans un incendie. Bientôt, un autre ex-employé du foyer est retrouvé assassiné.
Kim, qui a connu enfant l'assistance publique, fait accélérer les fouilles au mépris des procédures. On découvre bientôt plusieurs squelettes, les restes d'adolescentes oubliées de tous...
Les secrets remontent toujours à la surface... 







Merci à Belfond !
Kim Stone est inspectrice de police. Appelée sur une nouvelle enquête, celle de la mort de Teresa Wyatt, une directrice d'école. La femme a été retrouvée noyée dans sa baignoire, une mort qui aura des conséquences beaucoup plus complexes que prévues... Ce meurtre va entraîner Kim et son équipe à Crestwood, un foyer d'accueil pour jeunes filles qui a été détruit dans un incendie, mais surtout sur le terrain où des fouilles archéologiques ont été prévues mais toujours retardée. C'est là qu'un squelette va être découvert, entraînant une succession de révélations et de secrets.
Lorsque je me suis penchée sur Le pensionnat des innocentes, j'avoue avoir été tout de suite intriguée : par la couverture, le résumé... Je me suis donc précipitée ! Et j'ai bien fait, car j'ai passé un très bon moment !
Le pensionnat des innocentes ne révolutionne pas le genre du polar, je dois le préciser. Par exemple, notre inspectrice est assez conforme au « cliché » : Kim a un caractère très fort, explosif, elle n'hésite pas à enfreindre les règles ou à désobéir aux ordres lorsqu'elle suit son instinct. De même, elle a eu une enfance difficile, que ce soit avec sa famille mais surtout en ayant navigué de famille d'accueil en famille d'accueil. Et l'intrigue en elle-même repose sur des secrets, des machinations... MAIS cela n'empêche pas Le pensionnat des innocentes de très bien sortir son épingle du jeu, et d'être un excellent roman. Déjà pour son côté addictif, les rebondissements sont nombreux et les chapitres défilent tout seuls, avec quelques très bonnes surprises au niveau des révélations.
Au niveau des personnages, même si Kim Stone apparaît au début comme une caricature, elle se révèle beaucoup plus intéressante et se démarque vraiment de ce cliché. On s'attache vite à cette femme au caractère trempé, et même si elle est aussi aimable qu'un cactus, on sent qu'il y a beaucoup plus sous la surface. J'aime beaucoup ses interactions avec ses proches, et les piques qu'elle ne peut pas s'empêcher de lancer. Dans son équipe, j'ai particulièrement apprécié Bryant, qui est vraiment excellent et touchant (j'ai particulièrement aimé le moment avec les chiots !). Mais tout les autres membres de l'équipe de Kim sont essentiels, sans eux elle n'irait pas loin. Il y a aussi le personnage de Lucy, une jeune fille handicapée qu'elle rencontre dans le cadre de l'enquête. C'est une jeune fille touchante, déterminée, et qui ne laisse pas son handicap se mettre au travers de ce qu'elle veut.
Au niveau de l'intrigue, Le pensionnat des innocentes est simple et efficace. Chaque chapitre se finit par un petit cliffhanger ou une interrogation, ce qui donne envie de se précipiter sur la suite. L'intrigue se complexifie au fur et à mesure, et les suspects s'enchaînent, pour nous laisser une révélation finale percutante, le tout dans une atmosphère sombre et sanglante.
Le pensionnat des innocentes est le premier tome des enquêtes de Kim Stone, et j'ai hâte d'avoir la suite !







Chronique en + : l'avis de Un dino qui lit !





10 commentaires:

  1. Réponses
    1. Ah, on est du même avis alors - comme souvent ;) !

      Supprimer
  2. J'ai bien compris que lorsque l'on met le nez dedans, on est foutus, c'est ça ? 😁

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est cela même ! (J'espère en tout cas ;) !!)

      Supprimer
  3. Je l'avais vu passer sur plusieurs blogs et il me fait bien envie. Et ta chronique me conforte dans cette idée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu ne sera pas déçue alors :) !

      Supprimer
  4. Je mettais arrêté devant en librairie mais je n'ai pas sauté le pas malgré un résumé qui me tentait bien. Après avoir lu ta chronique, je pense me laisser tenter.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu ne sera pas déçue !!

      Supprimer
  5. Il me faisait déjà bien envie celui-là, tu confirmes qu'il va falloir que je mette mon nez dedans !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis curieuse d'avoir ton avis sur celui-ci :) !

      Supprimer

Vous êtes bien sur la messagerie du Chat, merci de laisser une petite patte de votre passage !