26/07/2018

Des nouvelles du monde, de Paulette Jiles

Des nouvelles du monde - Paulette Jiles



Table Ronde
17 Mai 2018
21.00 €







Hiver 1870, le capitaine Jefferson Kyle Kidd parcourt le nord du Texas et lit à voix haute des articles de journaux devant un public avide des nouvelles du monde : les Irlandais migrent à New York ; une ligne de chemin de fer traverse désormais le Nebraska ; le Popocatepetl, près de Mexico, est entré en éruption.
Un soir, après une de ses lectures à Wichita Falls, on propose au Capitaine de ramener dans sa famille,
près de San Antonio, la jeune Johanna Leonberger. Quatre ans plus tôt, la fillette a assisté au massacre de ses parents et de sa sœur par les Kiowas qui l'ont épargnée, elle, et élevée comme une des leurs. Le vieil homme, veuf, qui vivait jadis de son métier d'imprimeur, profite de sa liberté pour sillonner les routes, mais l'argent se fait rare.
Il accepte cette mission, en échange d'une pièce d'or, sachant qu'il devra se méfier des voleurs, des Comanches et des Kiowas autant que de l'armée fédérale. Sachant aussi qu'il devra apprivoiser cette enfant devenue sauvage qui guette la première occasion de s'échapper. Pourtant, au fil des kilomètres, ces deux survivants solitaires tisseront un lien qui fera leur force.






Un livre qui me faisait très envie depuis sa sortie !
1870, au Texas. Le capitaine Jefferson Kyle Kidd a survécu a plusieurs guerres. Depuis quelques années, il parcourt les villes, afin de lire à voix haute des journaux à un public de toute origine et de toute éducation. Un soir, après un de ces lectures, une de ses connaissances lui propose, contre argent, de prendre Johanna Leonberger comme paquet et de la ramener auprès de sa famille. Quatre ans plus tôt, la fillette a été le témoin du massacre de sa famille par les Indiens. Adoptée par les Kiowas, elle est l'une des leurs. Sauf que maintenant, elle va devoir repartir chez les Blancs, alors qu'elle n'y tient pas...
Capitaine Kidd va devoir non seulement affronter les voleurs et les brigands sur son chemin, mais aussi l'armée et les Indiens. Et, accessoirement, apprivoiser cette petite fille.
Des nouvelles du monde réunit tout ce que j'aime : l'époque, l'histoire, des Indiens, des voyages... Paulette Jiles nous relate en plus une histoire réelle : celles d'enfants enlevés et élevés par des Indiens, des enfants qui s'adaptaient si bien à leur nouvelle vie qu'il n'arrivaient plus du tout à se réadapter ensuite à leur vie d'origine. Pour le personnage du capitaine Kidd, elle se serait en outre inspirée de Caesar Adolphus Kydd, le premier lecteur de nouvelles. Avec le personnage de Johanna, on sent toute la difficulté de ces enfants à retourner à une vie « civilisée » : Johanna ne supporte pas les robes et les chaussures, ne voit pas de mal à se baigner nue dans une rivière, ne parle que la langue des Kiowas, et n'a pas du tout envie de quitter ceux qui sont – pour elle – sa famille... Rejetée à la fois par les Indiens et par la société américaine, la petite fille est le produit de deux cultures : comment appréhender cette situation ? Certains enfants ont été tellement traumatisés et rejetés qu'ils ont choisis de mettre fin à leurs jours... Paulette Jiles décrit une situation assez inconnus, celle du retour de ces enfants, avec beaucoup de délicatesse et de justesse. Ce sujet mais aussi les conflits politiques du Texas de cette époque sont très intéressants, c'est décidément une époque qui m'intéresse grandement !
Mais, outre ce sujet intéressant, Paulette Jiles va décrire avec brio la relation entre le capitaine Kidd et Johanna. Malgré des débuts difficiles, le capitaine Kidd va finir par apprivoiser cette fillette, et une relation très complice va se nouer entre ces deux personnes très différentes. Le lien qui se tisse est fort, bouleversant, vraiment touchant ! Je ne me suis pas ennuyée un seul instant avec Des nouvelles du monde, tout est réussit. Que ce soit le contexte, la période historique, les personnages... Tout !
Je recommande vivement Des nouvelles du monde, surtout pour les amoureux de western et de littérature amérindienne.




Chronique en + : l'avis de Junko !

12 commentaires:

  1. oh sympa ça ! je ne connaissais pas du tout mais c'est intrigant comme cadre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si c'est des sujets qui t'intéresse, je te le conseille :)

      Supprimer
  2. Oh, en voilà un qui a tout pour me plaire également !!! Tu l'as fait exprès, hein ? Avoue 😋

    RépondreSupprimer
  3. Va falloir que tu arrêtes de me donner autant envie de lire des livres, j'ai pas le budget moi x)
    J'adooore les romans historiques, et je ne lis pas assez d'histoires concernant les amérindiens à mon gout, donc baaancooo ! =D

    RépondreSupprimer
  4. Je ne connais pas du tout mais il faut dire que ta chronique donne envie!

    RépondreSupprimer
  5. Le thème me tente beaucoup ! Je me note aussi celui-là. Bon. Cette visite sur ton blog a fait mal à ma WL, sache-le !

    RépondreSupprimer

Vous êtes bien sur la messagerie du Chat, merci de laisser une petite patte de votre passage !