31/10/2022

Rust in the root, de Justina Ireland



Rust in the root - Justina Ireland





Balzer + Bray
20 septembre 2022
20,46 €





It is 1937, and Laura Ann Langston lives in an America divided—between those who work the mystical arts and those who do not. Ever since the Great Rust, a catastrophic event that blighted the arcane force called the Dynamism and threw America into disarray, the country has been rebuilding for a better future. And everyone knows the future is industry and technology—otherwise known as Mechomancy—not the traditional mystical arts.
Laura disagrees. A talented young queer mage from Pennsylvania, Laura hopped a portal to New York City on her seventeenth birthday with hopes of earning her mage's license and becoming something more than a rootworker.
With nowhere else to turn, Laura applies for a job with the Bureau of the Arcane's Conservation Corps.
As they're sent off on their first mission together into the heart of the country's oldest and most mysterious Blight, they discover the work of mages not encountered since the darkest period in America's past, when Black mages were killed for their power—work that could threaten Laura's and the Skylark's lives, and everything they've worked for.

Lu en V.O





Ayant adoré les deux tomes de sa duologie Dread Nation, j'étais impatiente de lire ce nouveau roman !
Rust in the root se place en 1937, dans une Amérique divisée entre ceux qui travaillent les arts mystiques et ceux qui ne le font pas. Un événement nommé le « Great Rust » a changé la dynamique du pays, détruisant une force appelé le « Dynamism », et cela entraîne la pensée chez les habitants du pays que l'avenir est l'industrie et la technologie, afin de remplacer les arts mystiques.
Dans toute cette intrigue, Laura est une jeune femme de 17 ans, qui a décidé de débarquer à New York dans l'espoir de gagner sa licence de mage et d'ouvrir sa propre boulangerie à terme. Mais le temps passe, et elle n'arrive pas à obtenir cette licence. A court d'option, Laura postule pour un emploi au Bureau du Corps de Conservation de l'Arcane, une branche du gouvernement américain dédiée à réparer le « Dynamism ». Elle sera l'apprentie de Skylark, une mage puissante, qui est au départ un peu réticente à s'occuper d'une novice.
Avec d'autres mages et apprentis, leur mission sera d'aller dans une zone ancienne et mystérieuse du pays, afin d'enquêter et stopper certains phénomènes. Cela va révéler notamment des faits sur la période de l'esclavage et comment les personnes noires ont été exploitées, de plus d'une façon.
Comme avec Dread Nation, Justina Ireland mélange habilement le fantastique avec l'histoire dans Rust in the root. Et cela donne une nouvelle fois une histoire très réussie et captivante du début à la fin !
Le personnage de Laura se révèle de plus en plus au fur et mesure de l'intrigue, et si je la trouve très intéressante dès le début, je me suis aussi attachée à elle davantage à mesure que l'intrigue avançait. Elle n'a au départ pas d'autres ambiances que d'obtenir sa licence afin de pouvoir ouvrir sa boulangerie magique. Mais lorsqu'elle devient l'apprentie de Skylark et qu'une mission dangereuse leur tombe sur le coin du nez, Laura réaliste que ses capacités et sa résistance peuvent être très utiles pour mener à bien cette épreuve et espérer obtenir des réponses.
Du côté, des personnages secondaires, on a tout un panel de différents individus, tous très différents les uns des autres (que ce soit en terme de personnalité ou de capacité), et j'ai énormément apprécié de les découvrir. Spécialement Skylark, qui se révèle très intrigante dès le début et qui a quelques secrets bien particuliers.
Justina Ireland fait aussi de Rust in the root un livre qui frappe bien sévèrement au niveau du racisme et des homophobes. En tant que jeune femme noire et lesbienne, Laura sait que les chances ne sont pas en sa faveur. Si vous pratiquez les arts mystiques sans autorisation et licence, les choses peuvent mal tourner pour vous. Surtout si vous êtes noir. Et lors de cette mission, Laura va découvrir des faits ignobles perpétrés par des membres du Ku Klux Klan, rajoutant des horreurs à celles déjà subies par les personnes noires.
Donc, beaucoup de thèmes différents, beaucoup d'aventures et de rebondissements, des personnages bien traités (que ce soit les « gentils » ou les « méchants »). C'est une nouvelle réussite pour Justina Ireland ! Rust in the root se révèle presque aussi bon que Dread Nation, qui sont malgré tout mes préférés.
Je vous recommande vivement cette lecture !

6 commentaires:

  1. Ah super que ce soir encore une belle surprise !

    RépondreSupprimer
  2. J'aime bien le mélange fantastique/Histoire et les thématiques abordées ont l'air intéressantes en plus de l'héroïne qui devrait me plaire !

    RépondreSupprimer

Vous êtes bien sur la messagerie du Chat, merci de laisser une petite patte de votre passage !