24/07/2016

M pour Mabel, d'Helen Macdonald

M pour Mabel - Helen Macdonald



25 Août 2016
Fleuve
19€90




Enfant, Helen rêvait d'être fauconnier. Elle nourrit des années durant son rêve par la lecture.
Devenue adulte, elle va avoir l'occasion de le réaliser. De manière brutale et inattendue, son père, journaliste qui a marqué profondément sa vision du monde, s'effondre un matin dans la rue. Terrassée par le chagrin, passant par toutes les phases du deuil, le déni, la colère, la tristesse, Helen va entreprendre un long voyage physique et métaphysique.
Elle va se procurer un rapace de huit semaines, le plus sauvage de son espèce, Mabel. Réputé impossible à apprivoiser. Elle va s'isoler du monde, de la ville, des hommes. Et emprunter un chemin étonnant.




Merci à Fleuve !
M pour Mabel est l'autobiographie d'Helen Macdonald, sur une certaine période de sa vie. Son père vient de mourir : dévastée par cette mort soudaine, Helen va passer par toutes les passes du chagrin et du deuil. Une des décisions qu'elle prend est de changer de domaine en fauconnerie. Laissant les rapaces dont elle s'occupe normalement, elle décide de s'occuper d'un autour, réputé pour être un des rapaces les plus sauvages et les plus difficiles à apprivoiser. Cet autour, une femelle qu'elle a nommée Mabel, va lui permettre de se recentrer, se concentrer sur elle-même et l'aider à sortir de sa spirale de chagrin.
M pour Mabel est un livre qui me tentait énormément, surtout grâce à sa couverture et son résumé. Etant petite, j'avais envie de devenir beaucoup de choses, comme pirate, samouraï, photographe... Ou fauconnière ! Ce n'était pas tant de devenir fauconnière pour élever des rapaces, et les garder comme des animaux domestiques, mais plutôt recueillir les blessés, les aider à se rétablir et à pouvoir chasser de nouveau, avant de les relâcher dans leur milieu naturel. Les rapaces sont des animaux qui m'ont toujours fasciné, car malgré le fait que certains vivent aux côtés de l'homme, je trouve qu'il garde cette nature sauvage, non-domestiqué... Contrairement aux animaux domestiques comme les chiens, chats, lapins, chevaux, etc, les rapaces m'ont toujours paru gardés une grande indépendance et une pureté sauvage.
Ce livre entremêle deux histoires : celle d'Helen, bien sûr, mais aussi celle d'un homme, T.H White, qui raconte comment il a élevé son autour, décrit son expérience dans un livre, un livre qu'Helen va redécouvrir, étant donné que c'est un livre qui l'a énormément frappé étant enfant. Je préfère prévenir tout de suite : M pour Mabel emploie beaucoup de langage technique sur le dressage des rapaces, le matériel utilisé, à leur quotidien... Il y a également de nombreux passages qui se veulent philosophiques, ou en tout cas transmettre les pensées de l'auteure sur la vie, sur sa vision du monde. Mais Helen Macdonald écrit aussi beaucoup sur ses états d'âme, sur ses pensées, ses souvenirs : souvent fragile, le fait d'avoir perdu son père la pousse à se concentrer sur elle-même et sur son faucon, la faisant devenir presque misanthrope.
M pour Mabel est un roman que j'ai trouvé intéressant dans sa construction, dans son sujet. Malgré le fait que certaines personnes ne devraient pas avoir le droit de s'occuper d'un rapace (ou de n'importe quel animal), le thème de la fauconnerie m'a quand même fasciné. Paradoxalement, je préfèrerais que ces animaux soient libres, qu'ils puissent voler et chasser à leur convenance sans dépendre d'un être humain... Mais pourtant, c'est quelque chose que j'aimerai pratiquer ! Avec respect, dans des limites strictes et si possible seulement pour aider l'oiseau.
M pour Mabel est un ouvrage intéressant.



Tomber amoureux est une expérience de désolation,
sauf lorsqu'on tombe amoureux d'un paysage.



Quand vous êtes brisé, vous vous mettez à courir droit devant vous.
Mais pas toujours pour vous enfuir. Parfois, vous vous précipitez
désespérément vers quelque chose.






Challenge : 50 romans en 2016

12 commentaires:

  1. Ca a l'air touchant, mais pas sûr que ce soit pour moi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu n'est pas tentée, il ne faut pas se forcer :)

      Supprimer
  2. Ca a l'air intéressant comme sujet mais je ne suis pas sûre que je serais complètement conquise par le côté technique!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le côté technique m'intéresse bien, mais si ce n'est pas ta tasse de thé, on peut toujours sauter certains passages ;)

      Supprimer
  3. Je ne connaissais pas, merci pour la découverte, mais je suis pas sûre d'aimer à 100%... mais on peut toujours être surpris ! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heureusement qu'on peut être surpris ;)

      Supprimer
  4. Ta chronique est intéressante, mais étant assez phobique des bêtes à plumes de manière générale, ce sera clairement sans moi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca ne va pas le faire effectivement ;) !

      Supprimer
  5. J'adore les rapaces ! Avec une prédilection pour les chouettes, elles sont si belles <3
    L'originalité de l'histoire pourrait me faire basculer vers ce livre, merci :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime également beaucoup les chouettes <3

      Supprimer

Vous êtes bien sur la messagerie du Chat, merci de laisser une petite patte de votre passage !