12/08/2014

Persuasion, de Jane Austen

Persuasion
Jane Austen






Sous le vernis d'un genre, chacune des phrases de Jane Austen attaque les conventions, traque les ridicules, et finit avec une grâce exquise par pulvériser la morale bourgeoise, sans avoir l'air d'y toucher.
Les héroïnes de Jane Austen lui ressemblent, elles aiment les potins mais détestent bavardages, grossièreté et vulgarité. La pudeur, le tact, la discrétion, l'humour sont les seules convenances qu'elles reconnaissent...
Et si Jane Austen mène les jeunes filles au mariage, c'est fortes d'une telle indépendance qu'il faut souhaiter au mari d'être à la hauteur !
A lire yeux baissés et genoux serrés pour goûter en secret le délicieux plaisir de la transgression des interdits.


persuasion,jane austen,classiqueAnne Elliot est la fille de Sir Walter Elliot, un baronnet vaniteux, dont la femme est morte il y a des années. Anne a deux sœurs : Elizabeth, aussi vaniteuse que son père, et Mary, qui ne cesse de se plaindre.
A 19 ans, Anne était fiancée à Frederick Wentworth, un officier de marine. Mais sur les conseils de Lady Russell, qui pense qu'un officier en début de carrière, sans relation, à l'avenir incertain, n'est pas digne d'elle, la jeune femme se laisse persuader de rompre leur engagement. A 27 ans, Anne est donc ce qu'on peut appeler une « vieille fille », sans véritablement d'avenir.
A ce moment, à cause de difficulté financière, son père doit louer sa propriété et aller s'installer plus modestement à Bath. Sa sœur ainé et son père à Bath, Anne s'installe chez sa sœur Mary, qui habite non loin de Kellynch. C'est alors que réapparait Frederick Wentworth ! Avec, on peut le comprendre, une certaine amertume vis-à-vis d'Anne et de sa facilité à s'être laissé convaincre par son amie. Avec un nouveau grade élevé et une richesse en conséquence, le capitaine Wentworth cherche à se marier et devient l'un des partis les plus en vogue, tourmentant ainsi Anne, toujours très amoureuse, tandis que le jeune homme se méfie et préfère la compagnie d'autres femmes.
Persuasion est l'un des romans de Jane Austen que je préfère. Certes l'histoire peut avoir des traits communs avec ses autres romans, ce que j'ai souvent entendu dire, mais Jane Austen réussit toujours à me surprendre, à m'émerveiller et à m'emporter dans une histoire d'amour, de doute...
Le point fort de l'écriture de Jane Austen est sa description des personnages. Anne était belle, mais à 27 ans, a perdu l'éclat de la jeunesse. C'est une personne fragile, parfois trop influençable par les personnages qui lui sont chères, mais a une grande force de caractère, un esprit vif, et une personne à qui son entourage aime à venir se confier. Lucide et responsable, elle reconnait ses torts et sait reconnaitre une seconde chance lorsqu'elle la voit. Anne est la plus touchante des héroïnes de Jane Austen, car c'est la plus solitaire (pas de sœur à qui se confier comme dans Orgueil et Préjugés, pas de conseiller comme dans Emma...). Son amie, Lady Russel, est respectée, mais a beaucoup trop de préjugés, ce qui empêche Anne de se confier à elle, ce qui fait que le lecteur est le seul au courant de ses regrets, de ses réflexions sur ce qui l'entoure. Une mère partit trop tôt, rejetée par sa famille, Anne est seule et en souffre, mais parvient à se rendre indispensable pour la majorité des gens qui l'entoure, et a une ironie et une autodérision typiquement « Austen ». Son bon caractère et ses qualités lui font avoir l'admiration de tous, au fil du temps, excepté de sa famille...
Frederick Wentworth est l'autre personnage phare de Persuasion. Un nouveau héros de Jane Austen qui est vraiment très bien décrit et charismatique, le seul à avoir gagné sa position sociale et sa fortune à ses mérites au lieu d'être propriétaire d'un domaine ou membre du clergé. Courageux, intelligent, charismatique, bel homme, Frederick est bien considéré par la majorité des personnes qu'il rencontre. Anne est toujours autant amoureuse de lui qu'auparavant et regrette tout ce qui s'est immiscé dans leur bonheur de l'époque. De son côté, l'amertume et le ressentiment sont présents et tenaces au début du récit, ce qui rend leur relation tendue lors de leur retrouvaille.
La magie Austen opère dans ce livre posthume. J'ai été transportée dans l'Angleterre de l'époque, avec ses codes, dans les maisons de la bourgeoisie ou dans les maisons plus humbles, dans l'enchanteresse campagne anglaise, dans les réunions et autres soirées de la société, sur fond de mélancolie et de critique de la société.
Si vous ne connaissez pas encore Jane Austen (!!!), Persuasion est l'un de ces romans qui vous feront aimer la plume inimitable de cette auteur !




Logo Livraddict

10 commentaires:

  1. J'ai honte, je n'ai jamais lu Jane Austen... Alors je vais suivre ton conseil, et commencer par celui-là!

    RépondreSupprimer
  2. J'ai adoré ce roman. C'est mon préféré juste derrière Orgueil et préjugés. Et puis cette lettre...

    RépondreSupprimer
  3. Celui-ci est mon préféré ! l'histoire m'a beaucoup inspiré...

    RépondreSupprimer
  4. Il est dans ma PAL depuis 1764, il serait temps de le sortir, surtout qu'avec ton billet, tu as relancé mon intérêt pour lui^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Fonce, fonce, fonce !!
      (J'espère que tu va l'aimer :) !)

      Supprimer
  5. Persuation j'ai très envie de le lire mais j'ai Mansfield Park dans ma PAL d'abord. :)

    RépondreSupprimer
  6. Je ne crois pas connaitre celui ci d'Austen mais il faut dire que je n'en ai lu aucun d'elle. Il faudrait que je m'y mette surtout que j'en ai un.

    RépondreSupprimer
  7. Il est dans ma PAL, nananananère :D Il va vraiment falloir que je me penche sur son cas :D

    RépondreSupprimer
  8. Hiiii, mon préféré!! Je l'adore <3

    RépondreSupprimer

Vous êtes bien sur la messagerie du Chat, merci de laisser une petite patte de votre passage !