29/07/2019

La Dernière Chasse, de Jean-Christophe Grangé

La Dernière Chasse - Jean-Christophe Grangé


Albin Michel
10 Avril 2019
22.90 €






En Forêt-Noire, la dernière chasse a commencé...
Et quand l'hallali sonnera, la bête immonde ne sera pas celle qu'on croit..


J'ai été très mauvaise dans mon suivi de mes auteurs préférés dernièrement : j'ai su seulement une ou deux semaines avant que Jean-Christophe Grangé allait nous sortir un nouveau livre, et je ne savais même pas de quoi cela allait parler. (HONTE) J'ai lu son roman en avril. Et j'ai écrit ma chronique trois mois après... (SHAME SHAME)



Je préfère prévenir : des spoilers sont possibles pour ceux qui n'ont jamais lu Les Rivières Pourpres, dont je recommande la lecture avant de lire La Dernière Chasse, c'est préférable !
Maintenant que tout cela est dit, de quoi parle La Dernière Chasse ? On va donc retrouver Pierre Niémans, un des principaux protagonistes de Les Rivières Pourpres, et qui n'est en fait pas mort, malgré ce qu'on pouvait penser ! On l'a repêché de la rivière, très abîmé mais toujours en vie. Suite à cela, Niémans a été mis « en retraite », tout du moins en ce qui concerne les enquêtes de terrain, et a enseigné à l'école nationale de la police.
Mais – évidemment – cela n'allait pas continuer comme ça : Pierre Niémans est appelé pour constituer une unité appelé « Office Central », une unité officieuse permettant de donner un coup de main sur certaines affaires sensibles. Niémans est secondé par Yvana Bogdanovic, une de ses anciennes élèves. Malgré la différence d'âge, ils se comprennent et se ressemblent énormément. Ils font une équipe de choc !
Ils sont appelés pour aider sur une affaire délicate, qui a lieu dans la Forêt-Noire en Allemagne. Un riche notable a été retrouvé assassiné, mais surtout décapité, castré et éviscéré. Charmant ! L'enquête piétine, que ce soit du côté français ou allemand. Et en plus de ça, la police prend des gants avec la famille de la victime, étant donné qu'ils sont riches et puissants.
Dans La Dernière Chasse, on retrouve tout les ingrédients du roman policier : une intrigue bien construite, un suspense haletant, une écriture dosé au millimètre près, des personnages intéressants, et des rebondissements.
Comme le titre vous l'aura indiqué, Jean-Christophe Grangé concentre son intrigue autour de la chasse. Autant c'est un « sport » (une barbarie plutôt) qui me débecte au plus haut point, autant Jean-Christophe Grangé a réussi à rendre le sujet intéressant ici, en présentant les différentes « techniques » et toute les différentes mentalités qui vont avec. Cela rend l'histoire très rythmée, haletante, et je n'ai pas lâché le livre jusqu'à la fin.
Au niveau des personnages, on retrouve donc Niémans, que je connaissais déjà, mais qui a bien changé malgré tout. On a devant nous le flic traumatisé (un cliché, mais assez bien utilisé ici), et Niémans est marqué par les événements survenus dans Les Rivières Pourpres, et tout ce qu'il a dû endurer dans sa vie de flic. Je préfère prévenir : lorsque j'ai vu que Niémans n'était pas mort et qu'on le retrouvait ici, j'ai hurlé, et pas franchement de plaisir. Autant j'ai suivi son enquête précédente avec plaisir, mais le retrouver... Pour une fois qu'on nous faisait crever un personnage principal ! Pourquoi le faire revenir ? Quel intérêt ? Surtout que si je rencontrais Niémans dans la vraie vie, je pense que lui filerais deux-trois bonnes claques avant de m'enfuir en criant. Sa vision du monde (et des femmes) est vraiment aux antipodes de ma propre vision. C'est quand même un sacré con, ce Niémans... Heureusement qu'il y a Yvana Bogdanovic, qui rattrape vraiment le coup ! Cette gamine est intéressante, intelligente, vive, elle sait recadrer Niémans lorsque c'est nécessaire. Malgré tout, je regrette Karim Abdouf, l'autre personnage principaux des Rivières Pourpres. Nous savons seulement qu'il a démissionné et est parti... Tant qu'à faire, plutôt que de ramener un commissaire bougon d'entre les morts, on aurait pas pu revoir Karim (qui était bien vivant, LUI) ? Bref...
On pourrait me penser déçue, mais non : je regrette simplement la réapparition de Niémans, surtout au début. Heuresement, c'est rattrapé par Yvana, par l'intrigue en elle-même, et par le contexte historique Allemand qui surgit au milieu de l'enquête !
La Dernière Chasse n'est pas mon préféré de Jean-Christophe Grangé. Je conseille Les Rivières pourpres, L'Empire des loups, Miserere ainsi que la duologie Lontano/Congo requiem. Mais j'ai quand même passé un bon moment avec ce roman, c'est toujours un plaisir de retrouver l'écriture de Jean-Christophe Grangé !






Chronique en + : l'avis de Cafards at home !




10 commentaires:

  1. Je ne crois pas connaitre comme auteur

    RépondreSupprimer
  2. Pourquoi ne pas dire que la série tv A diffusé ce récit avant le livre
    Birmans joué par un ex policier célèbre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas parlé de la série car au début je ne savais pas que ça avait été adapté en premier lieu à la TV. Ensuite, je n’ai pas regardé la série, et je ne m'y suis pas intéressée. Donc, je ne me sens pas légitime d'en parler, et je préfère parler du roman...

      Supprimer
  3. Je n'ai pas encore lu les rivières pourpres, Je vais donc commencer par celui-ci

    RépondreSupprimer
  4. Je n'en ai lu qu'un seul de lui (Miserere), que j'avais bien aimé en plus. Il faudrait que je le découvre un peu plus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tes prochaines lectures avec cet auteur te plairont :) !

      Supprimer
  5. Il y a moult que je n'ai lu du Grangé, j'avais beaucoup aimé Miserere et La ligne noire

    RépondreSupprimer

Vous êtes bien sur la messagerie du Chat, merci de laisser une petite patte de votre passage !