18/07/2014

Les enfants du duc, d'Anthony Trollope

Saga Palliser, Tome 3
Les enfants du Duc

Anthony Trollope



Plantagenet Palliser, duc d'Omnium et ancien Premier ministre d'Angleterre, perd brutalement sa femme aimée, Lady Glencora. Il se retrouve bien seul pour affronter plusieurs difficultés sérieuses avec ses trois enfants : ses deux fils se font renvoyer de leurs collèges respectifs, et sa fille se lie à un jeune homme dont la famille n'appartient qu'à la gentry, ce qui fait craindre une mésalliance. Les Enfants du Duc sont bien dans la manière d'Anthony Trollope, grand romancier de la société victorienne. Politique et familiale à la fois, l'intrigue est menée avec vivacité et subtilité. On se laisse facilement prendre (même sans avoir lu les précédents épisodes du cycle « Palliser », que vient clore ce roman) à ce conflit de générations entre un père aux nobles sentiments et une fratrie qui, dans la transgression même, ne manque ni de style ni de cœur. Promené dans ce monde désormais très exotique pour lui – l'aristocratie anglaise du XIXe siècle –, le lecteur s'attache aux nombreux personnages souvent hauts en couleur. Il s'amuse et s'émeut tour à tour.


Ma première lecture d'Anthony Trollope !
Plantagenet Palliser est duc d'Omnium et ancien premier ministre d'Angleterre. Sa femme, Lady Glencora, va mourir brutalement, lui faisant perdre la femme de sa vie et l'obligeant à gérer sa vie sans sa femme, mais surtout à essayer de remettre ses enfants dans le « droit chemin », avec ses deux fils renvoyés de leurs établissements scolaires et sa fille amoureuse d'un homme qui ne correspond pas à son idée d'un bon parti.
Les enfants du Duc est le troisième tome de la saga Palliser, mais honnêtement, cela ne m'a pas dérangée le moins du monde ! Surtout qu'on a droit aux petites notes nous expliquant qui est qui, etc.
Ce sont les relations entre les personnages ainsi que cette époque de la culture britannique qui m'a tant fait aimer ce livre. Le duc Palliser est un homme qui parait très froid, dur, plus préoccupé par l'honneur de sa famille et de corresponde à un certain schéma, plutôt que d'essayer de vraiment comprendre ses proches. Mais au fur et à mesure, il va montrer le cœur généreux qui se cache sous la carapace et les conventions. Les deux frères m'ont parus de temps en temps un peu terne, mais j'aime bien Silverbridge, et ses questions existentielles quant à l'amour. En plus du père, la seule de la famille qui s'est détachée est Mary, la sœur. Elle a un caractère bien marquée à l'égal de sn père, et n'hésite pas à se confronter à lui, notamment pour soutenir son choix quant à l'homme qu'elle veut épouser.
Avec Les enfants du Duc, on fait une entrée dans la vie de cette époque, on assiste aux débats au Parlement, on va voir les courses de chevaux, on suit les déboires et aventures amoureuses et autre moment de la vie de tous les jours.
Anthony Trollope est un auteur que je viens seulement de découvrir, et dont j'ai beaucoup apprécié la plume. Il décrit avec talent tous les détails de la vie quotidienne, les sentiments (amoureux, fraternels...), et nous plonge véritablement dans la politique (ah ces débats du Parlement !). Bref, un auteur de talent, dont je suis impatiente de faire un peu plus la connaissance !





Logo Livraddict

6 commentaires:

  1. Je ne connaissais pas du tout. ta chronique me donne envie de le découvrir!

    RépondreSupprimer
  2. Le classique n'est pas trop mon truc , même si j'en lis parfois et qu'il m'arrive d'apprécier :)

    RépondreSupprimer
  3. Décidément, je ne lis que des avis très enthousiastes sur les romans d'Anthony Trollope =D. Je n'ai encore rien lu de cet auteur mais après avoir lu ta chronique j'ai bien envie de remédier rapidement à cet impair (d'autant plus que si je n'ai pas "Les enfants du Duc" dans ma PAL, je possède tout de même d'autres romans de l'auteur :)

    RépondreSupprimer
  4. Rah, Trollope, c'te famille est géniale!

    RépondreSupprimer
  5. Je ne connaissais pas du tout cet auteur, mais tu connais ma passion pour l'époque victorienne du coup je le note.
    Ps: Je l'ai cité dans mon RDV Le samedi de mes partenaires :) Bisous Le chat.

    RépondreSupprimer

Vous êtes bien sur la messagerie du Chat, merci de laisser une petite patte de votre passage !