17/11/2019

Trilogie de la Poussière, Tome 2, de Philip Pullman

La Trilogie de la Poussière, Tome 2
The Secret Commonwealth


Philip Pullman










It is seven years since readers left Lyra and the love of her young life, Will Parry, on a park bench in Oxford's Botanic Gardens at the end of the ground-breaking, bestselling His Dark Materials sequence.
Now, in The Secret Commonwealth, we meet Lyra Silvertongue. And she is no longer a child...
The second volume of Sir Philip Pullman's The Book of Dust sees Lyra, now twenty years old, and her daemon Pantalaimon, forced to navigate their relationship in a way they could never have imagined, and drawn into the complex and dangerous factions of a world that they had no idea existed.



ATTENTION : j'ai énormément besoin de parler
de ce livre, je vais donc faire de GROS SPOILER sur l'intrigue
et certains détails ! Ne lisez pas si vous voulez conserver la surprise.






Un livre que j'avais hâte de lire, tellement hâte que j'ai craqué pour sa version en V.O ! The Secret Commonwealth se situe 20 après les événements de La Belle Sauvage, et 7 ans après Le Miroir d'Ambre.Lyra Silvertongue est étudiante à Oxford et étudie notamment les fonctions de l'Aléthiomètre. Sa relation avec Pantalaimon est très conflictuelle, aggravée par son admiration pour des philosophes prônant la théorie d'un monde où les daemons sont des illusions provenant de l'esprit. Les conflits et les ressentiments font rage. Au cours d'une de ses promenades nocturnes, Pantalaimon est témoin d'un meurtre, qui va être le catalyseur de toute l'intrigue, et le début d'un voyage pour le moins mouvementé.
Nous allons suivre les pérégrinations de Lyra, de Pantalaimon, mais aussi de Marcel Delamare, le frère de Marisa Coulter et membre de l'église ; nous allons suivre Oliver Bonneville, le fils de Gerard Bonneville ; et Malcolm, que nous avons découvert dans La Belle Sauvage.

A la Croisée des Mondes est la trilogie phare de mon adolescence, et je relis ces livres régulièrement, étant donné que les thèmes abordés sont complexes, et certains ne peuvent compris qu'à travers un point de vue plus « adulte ». Lorsque j'ai su que Philip Pullman allait écrire une nouvelle trilogie dans cet univers, j'ai sauté de joie. La Belle Sauvage nous a réintroduit dans l'univers de Lyra, et nous a expliqué comment elle était arrivé à Jordan College, et nous introduisait les personnages de Malcolm et d'Alice. Mais j'attendais avec impatience ce tome 2, étant donné que nous allions retrouver une Lyra adolescente, âgée d'environ 20 ans.
J'attendais donc énormément de choses de The Secret Commonwealth. Trop, peut-être ? Parce que en finissant ce livre, j'étais... déçue. Je n'ai retrouvé ni la personnalité de Lyra, ni l'écriture incisive et profonde de Philip Pullman. Parlons de Lyra : elle est devenue précautionneuse, anxieuse et pessimiste. C'est ainsi que la décrit Pantalaimon. Elle et son daemon se détestent. Je suis d'accord que tout le monde peut changer, spécialement à l'adolescence. Mais je n'ai pas compris un virage aussi radical, c'est comme si la jeune Lyra et l'adolescente n'avait plus rien à voir.

Je vais faire ci-dessous une petite liste de tout ce qui m'a déçue, sinon je risque de partir dans tout les sens :
- La sexualité : je n'ai jamais eu ce soucis dans A la Croisée des Mondes, où on pouvait croiser un tas de femmes fortes, je suis donc tombée des nues lorsque Philip Pullman s'est mis en tête d'utiliser le viol comme un un simple « ressort » scénariste. POURQUOI ?! Déjà qu'il avait utilisé cette « ficelle » dans La Belle Sauvage... Non seulement Lyra manque de se faire violer, mais en plus on la prévient bien que c'est dangereux de voyager seule lorsqu'on est une femme parce que – en gros – tout les hommes sont des porcs. Éventuellement, oui, pourquoi ne pas parler des risques de voyager seule, mais de prévenir aussi des AUTRES dangers ? Pourquoi utiliser les violences faites aux femmes comme seul moyen de montrer que la femme doit passer par cette violence pour devenir ensuite un personnage fort parce qu'elle a subit cette horreur ? Un nombre incalculable de femmes se sont violer. La violence envers les femmes est toujours là, et il faut la combattre. Mais pourquoi utiliser cette violence dans les romans ? Pourquoi faire nécessairement passer les femmes par cette horreur ? Il faut lutter et dénoncer, faire en sorte de faire avancer la société sur ce sujet, mais pourquoi utiliser le viol et les violences faites aux femmes comme un ressort scénariste « juteux » ?
- De même, pourquoi avoir fait de Malcolm un homme amoureux de Lyra ? Il a 10 ans de plus qu'elle, ce qui n'est pas une grosse différence, mais c'est son professeur, et il a mentionné qu'il avait « toujours été attiré par Lyra ». Donc, même lorsqu'elle était toute jeune ? POURQUOI ? Il n'aurait pas pu être un simple professeur, ou un ami, ou une figure importante pour elle, mais pourquoi faut-il qu'il soit amoureuse d'elle ? Il a connu Lyra alors qu'elle était bébé, puis il a été son professeur... Ce sont des liens très forts, pourquoi ne pas avoir continué sur cette lancée ? C'est OK qu'il soit maintenant amoureux d'elle, vu qu'elle est plus âgée ? Non, désolée, je trouve ça forcé et complètement décalé...




- J'ai été intriguée de voir que Lyra semble se rappeler des événements survenus dans A la Croisée des Mondes comme des événements trèèès lointains, qui se serait passés il y a 50 ans, alors que ça date de même pas 10 ans ?
- J'ai toujours trouvé que Philip Pullman était un brillant conteur, un des meilleurs auteurs actuel. Mais dans ce livre... Je n'ai pas retrouvé son talent et sa subtilité, il a utilisé des schémas éculés et des grosses ficelles, sans la moindre finesse, et plongeant dans un sexisme bien puant. En outre, j'ai l'impression qu'il voulait en faire « trop » au niveau de l'intrigue, il s'est éparpillé dans plusieurs arcs, délayant la sauce et s'éparpillant un peu partout.




Je vais m'arrêtais ici pour les grogneries. Je dirais que malgré tout ce que j'ai pu déballer, ce livre n'est PAS mauvais. Il est décevant, oui. Il aurait pu être amené tellement mieux. Peut-être que j'en attendais trop, et je compte le relire une fois qu'il sera sorti en version française, pour voir si j'ai bien tout compris, et SURTOUT si je reste sur le même ressenti.
Par contre : j'avoue avoir pleuré à chaque fois que Will était mentionné. A la limite, plutôt qu'un livre sur Lyra, pourquoi ne pas avoir fait un livre sur Will ? Je suis curieuse de voir ce qu'il est devenu, comment lui et son daemon se sont habitués à la vie dans son monde, ce que sa mère est devenue...
The Secret Commonwealth est donc un livre qui m'a laissé un sentiment plus que mitigé... Je suis curieuse de voir si d'autres ont eu ce ressenti ! Des personnes l'ont lu dans l'assemblée ?






Trilogie de la Poussière, Tome 1 : La Belle Sauvage
Trilogie de la Poussière, Tome 2 : The Secret Commonwealth

10 commentaires:

  1. Je dois être une des rares mais je n'ai jamais lu cette série.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh non, ne t'inquiète pas, il y a d'autres personnes dans le même cas ;)

      Supprimer
  2. Désolée de faire ma bécasse, mais un truc me chiffonne.
    Si Lyra a 20 ans, elle n'est plus une adolescente ! ;)
    Elle est pleinement une adulte, même si encore jeune et en construction (et même si l'OMS considère qu'à 19 ans on est encore adolescent, je dirais que ça dépend aussi du degré de maturité et d'autonomie ^^).
    J'avoue que je suis très sensible à ces termes car à 20 ans, pour ma part, j'étais déjà complètement autonome et j'appréciais très moyennement d'être "infantilisée" (d'autant plus que je faisais plus jeune que mon âge). Je pense que ça doit agacer pas mal les jeunes adultes d'être qualifiés d'adolescents quand ils ne se sentent plus trop concernés par les problématiques de cette tranche d'âge ou qu'ils en ont d'autres.

    (pour en revenir au roman, perso, je ne comprends même pas comment Lyra peut être en conflit avec son Daemon, j'avoue, ça me choque ; heureusement que j'avais déjà pris la résolution de ne pas lire ces "suites", elles m'auraient déçue...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je vois bien ce que tu veux dire, et je suis d'accord !
      Le point qui me dérangeait pour ma part, c'est que Malcolm dise qu'il a toujours été amoureux et attiré par elle. A 20 ans, OK, mais lorsqu'elle était ado ? Ou enfant ? Ca me dérange un peu plus dans ce sens-là...

      Supprimer
  3. AH mince, je ne l'a pas lu mais j'étais vraiment curieuse. TU me refroidis un peu quand meme pour le coup

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais du coup, je serais curieuse d'avoir ton avis dessus, pour voir si on a le même ressenti !

      Supprimer
  4. Je ne pense pas le lire ! Comme ça, j'ai pu apprécier ton avis en toute sérénité sans prendre le moindre risque de me faire spoiler ;-)

    RépondreSupprimer
  5. Youpi! je ne savais pas que ce livre existait tout simplement... Je ne vais donc surtout pas lire ta chronique, aller lire le livre et puis je reviendrai comparer nos points de vue ;)

    RépondreSupprimer

Vous êtes bien sur la messagerie du Chat, merci de laisser une petite patte de votre passage !