13/06/2018

Poldark – Saison 3 (BBC)

Fiche technique

Titre original : Poldark
Genre : Drame, Romance, Historique
Création : Debbie Horsfield
Basée sur The Poldark novels
Compositeur : Anne Dudley
Pays d'origine : Royaume-Unis
Chaîne d'origine : BBC One
Nb. de saison : 3
Nb. d'épisodes : 27
Officiellement renouvelée pour une saison 4.






Synopsis

En Cornouailles, vers la fin du XVIIIème siècle, Ross Poldark revient de la guerre d'Indépendance américaine pour retrouver sa bien-aimée, mais il ne trouve qu'un monde en ruine : son père est mort, la mine familiale a fermé et sa compagne est fiancée à son cousin.





Distribution

Aidan Turner : Ross Poldark
Eleanor Tomlinson : Demelza Poldark
Ruby Bentall : Verity Poldark
Caroline Blakiston : Tante Agatha Poldark
Jack Farthing : George Warleggan
Luke Norris : Dr Dwight Enys
Heida Reed : Elizabeth Poldark
Gabriella Wilde : Caroline Penvenen
Josh Whitehouse : Hugh Armitage
Harry Richardson : Drake Carne
Tom York : Sam Carne
Ellise Chappell : Morwenna Chynoweth
Christian Brassington : Reverend Osborne Whitworth





Épisodes

Troisième saison (2017)
- Épisode 1
- Épisode 2
- Épisode 3
- Épisode 4
- Épisode 5
- Épisode 6
- Épisode 7
- Épisode 8
- Épisode 9





Mon avis

Dès la diffusion du premier épisode de cette troisième saison de Poldark, je me suis jetée dessus : j'avais tellement hâte !
Dès le début, nous replongeons dans les intrigues, drames et la vie courante des Poldark et de leur entourage. Il y a par exemple Elizabeth qui donne naissance à son fils, Valentin, un mois en avance. De ce fait, George engage Morwenna, une cousine d'Elizabeth, en tant que gouvernante de Geoffrey-Charles. Sam et Drake, les frères de Demelza, viennent avertir la jeune femme que leur père, mourant, la réclame à son chevet. Avant de repartir à la guerre, Dwight et Caroline se marient... Un début mouvementé, mais la suite le sera encore plus !


Je dirais simplement que Dwight a été capturé par les Français, Ross refuse un poste de magistrat, il y a de la romance dans l'air entre Morwenna et un des frères de Demelza, il y a une mission de sauvetage, un mariage forcé, une rencontre avec le lieutenant Hugh Armitage (très charmant), le feu couve toujours entre George et Tante Agatha, et George prend encore plus la grosse tête concernant une élection, tandis qu'Elizabeth semble souffrir des conséquences de son accouchement.

Chaque saison de Poldark était l'occasion d'approfondir l'univers, la psychologie des personnages, l'aspect drame et historique. Cette troisième saison n'est pas en reste ! La première saison se consacrait particulièrement à Ross tandis que la deuxième était centré sur Demelza. Mais ici, nous avons l'occasion d'en savoir davantage sur George Warleggan. On pourrait penser qu'on se lasserait de ce personnage, de son antagonisme perpétuel avec Ross Poldark, mais non ! Bien au contraire, cette animosité durable n'a pas pour intérêt de remonter au prémisse mais au contraire de se focaliser sur l'instant présent et ce que cela implique pour eux. Warleggan n'est pas simplement un « rival jaloux ». Ou, en tout cas, Jack Farthing parvient à nous montrer des facettes inattendues de ce personnage : c'est un homme qui ne peut pas être en peine tant que Ross est dans les parages. Incapable d'être satisfait et d'atteindre une tranquillité d'esprit, il est toujours sur des charbons ardents, inquiet, jaloux, rempli d'insécurité. Non seulement il craint qu'Elizabeth ne lui « appartienne » jamais totalement et qu'elle préfère toujours son cousin, mais il doit gérer aussi le fait que le fils de Francis se clame d'être un Poldark et préfère de manière évidente Ross. Tout comme la Tante Agatha, clairement du côté Poldark. Mais Warleggan a peur aussi d'être toujours second du côté politique, malgré la position de sa famille et son argent. Les personnalités éminentes qu'il souhaite voir, les positions qu'il souhaite occuper, elles sont toutes proposées à Ross en premier... C'est là toute la force de Jack Farthing : parvenir à nous montrer plus qu'un personnage en noir et blanc rongé par la jalousie, mais un homme complexe, tourmenté, qui enchaîne les viles actions et les malfaisances, mais qui n'est – peut-être – pas si méchant que cela... En tout cas l'un des plus complexe !




Du côté des autres personnages... Je suis en dent de scie avec Ross Poldark : un coup je l'apprécie énormément pour ses principes, sa droiture, mais je vais passer l'épisode suivant à le traiter de tout les noms, énervée de sa manie à ne jamais écouter sa femme et à laisser son orgueil prendre toutes les mauvaises décisions. Un personnage qui a évolué, mais pas forcément dans le bon sens, et qui reste campé sur d'anciennes positions ou de mauvaises habitudes. Malgré son amour pour Demelza, il reste amoureux d'Elizabeth, une oie blanche qui n'arrive même pas au niveau du petit orteil de Demelza ! Elizabeth fait partie de ces femmes que j'ai énormément de mal à supporter. Elle s'est un temps trop laissé faire, se laisse beaucoup trop marcher sur les pieds, et n'a pas une personnalité que je trouve attirante... Malgré tout, je dois dire qu'elle m'a surprise à une ou deux surprises dans cette troisième saison : même si elle a mis du temps, elle aide sa cousine à plusieurs reprises, tente de garder son fils auprès d'elle au lieu de l'envoyer en pensionnant, mais SURTOUT, elle tient tête à George. Malgré l'électricité qui met à mal leur mariage, c'est bien la seule qui soit en mesure de raisonner George, de le pousser à plus de patience et de retenue. Malgré tout, le mariage semble bel et bien toucher à sa fin, que ce soit à cause de George qui doute de sa femme, ou à cause d'Elizabeth qui ouvre vraiment les yeux sur les agissements de son mari. A voir l'avenir de ce couple dans la prochaine saison !

On nous offre quelques nouveaux personnages secondaires intéressants, que ce soit les deux frères de Demelza qui prennent de plus en plus d'importance au fil des épisodes, ou Morwenna, qui était assez plate au début, finit par véritablement nous émouvoir. Du côté des « mauvais », nous avons Whitworth, qui est juste répugnant au possible, des pieds à la tête. On approfondit aussi l'effet de la guerre à travers Caroline et Dwight mais aussi avec Hugh Armitage. Dwight a dû voir des hommes, des amis, des patients mourir, a souffert de la captivité... Une fois de retour chez lui, il ne sait plus comment s'adapter et retourner à la vie d'avant, laissant Caroline désemparée et incapable de l'aider. Il va chercher énormément d'aide auprès d'Armitage, qui a vécu les mêmes choses. Hugh Armitage est un personne que j'apprécie énormément et que j'ai trouvé très touchant, spécialement dans sa relation avec Demelza. D'ailleurs, parlons-en, de Demelza... Sans conteste LE personnage de la série. My queeen, mon tout, je t'offrirai des perles de pluiiiiiie de pays où il ne pleut paaaas... Hum. Oui, je l'apprécie énormément ! Depuis la première saison, elle a énormément changée, tout en restant autant douce et forte, prête à tout pour aider, mais pas question qu'on lui marche sur les pieds ! (J'ai encore le souvenir mémorable d'une certaine baffe...) Un vrai rayon de lumière !




Donc, pour conclure, je dirais que cette troisième saison de Poldark est vraiment bonne, on se concentre davantage sur la psychologie des personnages, on introduit des thèmes nouveaux – notamment avec les magistrats, les conséquences de la guerre – tant sur le pays sur les individus – et tout cela dans les paysages toujours aussi magnifiques de la Cornouailles !
Une série que je conseille vivement.

16 commentaires:

  1. Je ne connaissais pas celle ci je dois bien avouer

    RépondreSupprimer
  2. Il va vraiment falloir que je comble cette lacune dans la catégorie de mes séries à regarder ;-)

    RépondreSupprimer
  3. C'est une série qui est dans ma liste Netflix depuis des mooois, mais que je n'ai pas encore eu la curiosité de découvrir ! Tu me donnes envie de m'y mettre plus tôt que prévu ! =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai hâte d'avoir ton avis dessus !

      Supprimer
  4. J'adore cette série ! Cependant l'antagonisme entre Ross et son cousin est un peu répétitive et a fini par me lasser. Tu me donnes envie de reprendre là où j'avais arrêté.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a toujours des combats et des antagonismes, mais ça évolue malgré tout ;) !

      Supprimer
  5. Faudrait que je tente à l'occasion ! BBC oblige ^^ Mais j'ai déjà tellement de séries...

    RépondreSupprimer
  6. Sur le papier, c'était vraiment une série faite pour moi ! Mais j'ai vraiment du mal à accrocher. J'ai vu la première saison et une partie de la seconde et je trouve l'image de qualité, c'est très beau, il y a du potentiel dans les personnages mais je n'accroche pas... Notamment parce que je n'arrive pas à avoir de l'empathie pour Ross...Je peux pas. Je sais pas pourquoi mais je peux pas.. :-/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah c'est vrai que j'ai régulièrement envie de claquer Ross ;) ! Mais j'accroche bien aux autres personnages et surtout à Demelza, donc ça compense !

      Supprimer
    2. Bon tu me rassures ^^
      On ne peut pas dire que ce personnage soit lisse, c'est pas le souci mais je le trouve franchement rude, de bien des manières. Du coup je n'ai aucune empathie pour lui... Mais Demelza est adorable, c'est vrai.

      Supprimer
    3. J'espère que tu trouvera des raisons de t'accrocher ;). Tu me redira !

      Supprimer
  7. J'adore l'époque et cette région : je me note cette série immédiatement !

    RépondreSupprimer

Vous êtes bien sur la messagerie du Chat, merci de laisser une petite patte de votre passage !