18/06/2019

Au bout de l'éventail, de Jocelyne Godard

Au bout de l'éventail - Jocelyne Godard




Philippe Picquier
29 Avril 2009
12.70 €








Par un matin de printemps de l'an 1000, Yasumi quitte sa province de Masushi. La route est longue et pleine d'embûches jusqu'à la capitale. Mais Yasumi qui ne manque pas d'audace ni de détermination, veut retrouver un père qu'elle n'a pas connu et réhabiliter son nom au sein de la grande famille des Fujiwara, si puissante à la cour.
Arrivée à Kyoto, Yasumi, jeune fille téméraire, farouche, doit se plier aux mœurs d'une cour lettrée et raffinée à l'extrême, où le fard du visage, les couleurs des robes superposés et le maniement de l'éventail au bout duquel on pose un poème, sont les signes de la culture suprême.
Tandis que les Fujiwara règnent en maîtres sur le royaume, Yasumi rencontre les femmes les plus érudites de son époque et, prise au eju d'un engrenage inattendu, sa vie bascule vers un insolite destin.







Dans le cadre du Challenge des Douze Thèmes, nous devions lire pour le mois de juin un roman se déroulant au Moyen Âge. Ce fut difficile à trouver ! Cette période historique n'est pas celle que l'on peut trouver le plus facilement dans ma PAL... Mais heureusement, je suis tombée sur Au bout de l'éventail, une lecture qui a été acceptée par A-Little-Bit-Dramatic. Soulagement !
L'an 1.000, au Japon. Yasumi, une jeune femme de 18 ans, vient tout juste de perdre sa mère. Elle quitte alors sa province, avec pour seuls biens un kimono, des baguettes, un hôtel bouddhique, un éventail et le sabre de son oncle. Son but ? Rejoindre Kyoto afin de réhabiliter son nom et sa position au sein de la grande famille des Fujiwara, dont faisait partie son grand-père banni autrefois de la cour. Mais aussi pour confronter son père, qui a préféré vivre avec ses concubines.
Une fois arrivée à Kyoto, la jeune femme va devoir faire preuve de ses talents et de toute son ingéniosité pour trouver sa place. Qualifiée parfois de « barbare », notamment parce qu'elle sait monter à cheval et manier le sabre, Yasumi va devoir employer d'autres méthodes, transmises par sa mère. Notamment en jouant sur son apparence (robes, maquillages), mais surtout grâce au maniement de l'éventail et des poèmes, un impératif dans cette cour raffinée et lettrée, où les personnes les plus savantes de son époques évoluent. Malgré le rejet de son père et de la plupart des membres de sa famille, Yasumi va montrer toute sa détermination à prendre la place qui lui est dû, et sa vive intelligence est secondée par le fait de rencontrer les personnes qu'il faut, des amis qui n'hésiteront pas à la prendre sous leurs ailes. C'est certes un parcours semé d'embûches que va emprunter Yasumi, mais tellement passionnant !
Au bout de l'éventail est une bonne surprise : je ne connaissais pas Jocelyne Godard avant de me lancer dans ce roman, mais je comme je suis amoureuse des éditions Philippe Picquier, je n'ai pas hésité une seule seconde. Car, en plus du fait que ce soit un livre paru chez Philippe Picquier, le lieu et l'époque me fascinait énormément. Le Japon est un endroit fascinant, que je rêve de découvrir un jour, et le fait que l'intrigue se situe en l'an 1.000 est encore plus intéressant. Le codes de la société, mais surtout de la cour où évolue Yasumi sont passionnants : sous des airs feutrés et civilisée, la guerre fait rage. Les alliances se font et se défont, une personne peut vite se retrouver au ban de la société tandis qu'une autre est la nouvelle coqueluche de l'Empereur et de son cercle. En plus de la découverte de la cour et de ses règles, Yasumi va également découvrir l'amour, et tout ce que cela entraîne... Car l'amour est-il vraiment possible à la cour ?
C'est donc une lecture très agréable que Au bout de l'éventail, j'ai passé un très bon moment !

12 commentaires:

  1. Moi aussi je suis fascinée par le Japon, et par l'atmosphère toujours très particulière et unique dans laquelle se déroulent ces romans. Je note ! Merci :)

    RépondreSupprimer
  2. Sympa, je ne connaissais pas du tout

    RépondreSupprimer
  3. Je ne connaissais pas du tout mais cela ma l'air vachement sympathique ! Merci pour cette découverte !

    RépondreSupprimer
  4. Je note également ce roman Merci

    RépondreSupprimer
  5. Ce n'est pas un roman qui m'aurait attiré à priori mais ton avis m'a clairement intriguée!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis contente d'avoir attiré ton attention dessus !

      Supprimer
  6. Moooh ! J'aime quoi toi énormément l'époque et la région alors bah voui, je suis doublement intriguée !
    Contente que tu aies passé un joli moment, des bisous ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis contente de t'avoir intriguée ;) !
      Bisouxxx

      Supprimer

Vous êtes bien sur la messagerie du Chat, merci de laisser une petite patte de votre passage !